Le gardien du PSG, Nicolas Douchez, en 2014.
Le gardien du PSG, Nicolas Douchez, en 2014. — C.MATTEO/SIPA

FOOTBALL

Violences conjugales: Nicolas Douchez nie avoir agressé son «amie»

Le gardien du RC Lens s'est exprimé via son avocat…

Arrêté par la police dans un appartement du XVIIe arrondissement de Paris jeudi aux alentours de 5 heures du matin, et prochainement - au mois de février - jugé pour violences en état d’ivresse, Nicolas Douchez a remis en question la version des faits de son « amie » par le biais de son avocate, Me. Caroline Toby. Celle-ci a tenu une conférence de presse vendredi.

« A l’issue de cette enquête, les policiers ont constaté qu’il n’y avait eu aucune blessure, aucun hématome, aucune trace de sang de la plaignante. Donc, Monsieur Douchez sera jugé pour violence sans ITT. »

Nicolas Douchez « meurtri »

L’avocate du gardien du RC Lens et ancien joueur du PSG est revenue sur la scène qui a mené à l’arrestation de Douchez. « Il était avec une amie, il y a eu une engueulade, il y a eu des mots forts. Un voisin a dû appeler la police », a-t-elle expliqué, insistant sur le fait que la victime n’a « pas reçu de coups » que celle-ci ne voulait pas porter plainte et qu’aucun hématome n’a été constaté. Cette version vient contredire à bien des égards les premiers détails relayés jeudi soir.

« [Nicolas Douchez] est assez meurtri. Car la violence des propos qui ont été relayés par les médias et qui sont faux, il en a pris connaissance. J’espère que la vérité sera rétablie », a conclu Me Caroline Toby.