Mondial 2018: Floué par l'arbitre, le Ghana veut faire rejouer son match contre l'Ouganda

FOOTBALL Les Ghanéens ont quasiment dit adieu à leurs derniers espoirs de disputer la Coupe du monde à cause d'un but injustement refusé dans les arrêts de jeu...

N.C.

— 

Le match entre l'Ouganda et le Ghana, lors de la Coupe d'Afrique des Nations, le 17 janvier 2017.
Le match entre l'Ouganda et le Ghana, lors de la Coupe d'Afrique des Nations, le 17 janvier 2017. — Justin TALLIS / AFP

Décidément, l’arbitrage pose problème en Afrique dans ces qualifications à la Coupe du monde 2018. Après l’affaire de la rencontre Afrique du Sud-Sénégal, finalement à rejouer un an après et dont l’arbitre a été suspendu à vie pour « manipulation de match », c’est au tour du Ghana de se sentir floué. Accrochés samedi en Ouganda (0-0), les Ghanéens estiment qu’ils auraient dû bénéficier d’un penalty et surtout que leur but inscrit dans les arrêts de jeu n’aurait jamais dû être refusé.

Au vu des images, on peut les comprendre, même ce ne serait pas la première erreur d’appréciation d’un arbitre assistant dans l’histoire du football. Quoi qu’il en soit, les dirigeants ghanéens ont adressé une « protestation » officielle à la Fifa, dans laquelle ils demandent de rejouer le match « pour servir la justice, sans peur ni faveur ».

Ce match nul 0-0 n'arrange pas du tout les affaires des Ghanéens, presque éliminés de la course à la qualification pour le Mondial. Troisièmes de leur groupe (sur quatre équipes) à trois points de l’Egypte et deux de l’Ouganda, ils seront officiellement hors course ce dimanche si les Egyptiens décrochent au moins un point contre le Congo.