VIDEO. Paris-2024: Que reste-t-il à faire pour avoir officiellement les Jeux olympiques?

JEUX OLYMPIQUES La ville de Los Angeles a annoncé lundi qu’elle était d’accord pour organiser les JO en 2028, laissant l'édition 2024 à Paris…

N.C.

— 

Les représentants des candidatures de Los Angeles et Paris pour l'organisation des JO 2024 et 2028, entourant le président du CIO Thomas Bach le 12 juillet 2017 à Lausanne.
Les représentants des candidatures de Los Angeles et Paris pour l'organisation des JO 2024 et 2028, entourant le président du CIO Thomas Bach le 12 juillet 2017 à Lausanne. — Xu Jinquan/SIPA

Là, il n’y a plus de doute. Enfin, presque plus. Sauf improbable retournement de situation, Paris va bien organiser les Jeux olympiques en 2024. L’annonce de Los Angeles lundi soir est sans équivoque : avec l’accord du Comité international olympique (CIO), la ville californienne laisse 2024 à Paris et se porte finalement candidate uniquement pour 2028. Ne reste donc que quelques formalités à remplir pour que tout cela soit officiel.

>> A lire aussi: Anne Hidalgo est «heureuse» du «nouveau pas important» vers un accord

Comment repousser l'échéance JO de quatre ans ?

Tout d’abord, comme le rappelle L’Equipe, le maire de Los Angeles, Eric Garcetti, doit obtenir l’accord de son conseil municipal et du comité olympique américain pour repousser l’échéance de quatre ans. Il l’a déjà, bien sûr, mais il s’agit de l’écrire noir sur blanc.

Le CIO lancera ensuite officiellement une procédure de candidature pour 2028 et nommera une commission d’évaluation qui sera la même que celle désignée pour 2024, présidée par le Suisse Patrick Baumann et qui a déjà visité la ville en mai. Elle s’assurera que LA sera un hôte digne de ce nom pour 2028, comme c’était le cas pour 2024.

Vers « 100 % d’unanimité du comité olympique »?

Le CIO, Los Angeles et Paris pourront alors discuter les termes d’un accord définitif. « Les discussions entre nos deux villes et le CIO vont se poursuivre tout au long du mois d’août, indique Anne Hidalgo. Nous voulons proposer aux membres du CIO l’accord le plus ambitieux possible. » Paris et LA vont mettre leurs compétences en commun pour, notamment, réduire les coûts d’organisation. Et voir comment la ville américaine peut utiliser au mieux la compensation de quelque 300 millions d’euros accordée par le CIO.

Une fois l’accord entériné et le dossier de LA actualisé, les membres du CIO devront officialiser cette double attribution le 13 septembre à Lima. Une formalité d’après le maire de Los Angeles, qui a parlé de « 100 % d’unanimité du comité olympique ». « Il n’y a aucun moyen de revenir en arrière », a-t-il assuré lundi soir. Ce n’est pas Paris qui s’en plaindra.