JO 2016: Le vélo est devenu «le plus grand cauchemar» de Pauline Ferrand-Prévot

CYCLISME La Française est complètement passée à côté de ses Jeux après une saison galère à tout point de vue...

Nicolas Camus

— 

Pauline Ferrand-Prévot lors de la course de VTT des JO de Rio, le 20 août 2016.
Pauline Ferrand-Prévot lors de la course de VTT des JO de Rio, le 20 août 2016. — SIPANY/SIPA

Elle n’avait pas voulu (ou pu) s’expliquer après la course, alors elle le fait maintenant, avec un peu de recul. Pauline Ferrand-Prévot, double championne du monde en VTT et sur route en 2014, championne du monde  en cross-country en 2015, est complètement passée à côté de son grand objectif des  JO 2016. 26e de la course en ligne, elle a ensuite abandonné l’épreuve de VTT après un peu de plus de deux tours, à bout de force, en larmes.

>> A lire aussi: Pas de médaille en VTT, la fin d’un calvaire pour le vélo français aux JO de Rio

Dans un post publié sur sa page Facebook jeudi, la Française revient sur son année 2016, marquée par les blessures et des erreurs dans la gestion de son retour et de sa préparation. Elle les reconnaît, mais tient à remettre les choses dans leur contexte.

Et puis elle conclut en reconnaissant qu’elle est complètement perdue et qu’elle ne sait pas ce qu’elle va faire à l’avenir. « Abandonner c’est perdre, finalement cette phrase conclut bien ce samedi 20 août 2016. Je voulais finir cette course dont j’ai tant rêvé, mais mon corps ne pouvait plus. C’était vraiment impossible pour moi. On abandonne pas les jeux, je le sais, mais là le mal est plus profond. Bien plus profond… Je termine ma saison sur un abandon. Je ne sais pas quand je remonterai sur un vélo. Le vélo était ce que j’aimais le plus faire, mais c’est devenu mon plus grand cauchemar ».