Euro 2016: Comment faire pour échanger vos places pour les matchs en bois?

FOOTBALL C'est le problème quand on achète des billets pour des rencontres sans connaître les équipes...

Antoine Maes
— 
Le tableau final de l'Euro 2016 après le tirage au sort, le 12 décembre 2015 à Paris.
Le tableau final de l'Euro 2016 après le tirage au sort, le 12 décembre 2015 à Paris. — LIONEL BONAVENTURE / AFP

Cette fois, vous êtes fixé. Et d’ailleurs, vous êtes peut-être déçu. En juin dernier, vous avez martyrisé la touche ctrl + R de votre clavier sur la plateforme de la billetterie de l’Euro 2016. Puis vous avez croisé les doigts pour qu’on vous tire au sort. Enfin, vous avez craqué votre PEL pour vous offrir un match de l’Euro. Mais le hasard du tirage de la phase de poule, samedi, vous a offert comme match une affiche toute pourrie.

Russie-Slovaquie ? « Il y aura toujours des fous pour voir ça »

C’est le cas de Leslie, 26 ans. La Nordiste a récupéré des entrées pour Irlande-Italie, mais aussi un 8e de finale potentiel de l’Allemagne. Passe encore ? Par contre, elle ne sait pas trop ce qu’elle va faire de son Russie-Slovaquie (à Lille, le 15 juin). Oh, elle n’a pas peur de perdre de l’argent : « Non, pas spécialement, je pense qu’il y aura toujours des fous pour voir ça ». Mais depuis samedi, elle se demande surtout comment elle va réussir à s’en débarrasser. « Ça m’étonnerait que je l’échange contre un Angleterre-pays de Galles à Lens, souffle la jeune femme. Je pense que je ne vais pas commencer à faire des trucs parallèles. Après si on me propose un truc de fou pour un 8e… Je réfléchirai », assure Leslie.

>> Où et quand auront les matchs de la phase de poule ?

Elle trouvera peut-être son bonheur d’ici mars. Quand l’UEFA aura fini de mettre en vente la totalité des tickets pour l’ensemble de la compétition. Une plateforme d’échange permettra à ce moment-là de contenter tout le monde. En attendant, la 2e et dernière salve de vente démarre lundi, avec 800.000 places qui attendent de trouver preneur. Vous pouvez même espérer arracher un sésame pour certains matchs des Bleus, mais vous devrez d’abord adhérer au Club des supporters de l’équipe de France.

Evidemment, certains essaient de mettre toutes les chances de leur côté, et espèrent pouvoir éviter de s’en remettre à un tirage au sort. Ceux-là sont passés à l’action depuis samedi. Et généralement, ils sont Anglais. Baptise, qui a eu la « chance » de récupérer un Angleterre-Slovaquie à Saint-Etienne, a été contacté par des fans de Wayne Rooney. Comment l’ont-ils trouvé ? Simplement parce que le Français a tweeté sur la rencontre.

 

Depuis, les deux hommes ne se lâchent plus. « Il a deux places pour les Bleus, et il veut voir l’Angleterre, explique Baptiste. Moi je veux grave échanger mais on ne peut pas, parce que les places sont nominatives. Et je n’enverrai pas mes billets sans avoir la certitude que lui les envoie. La plateforme d’échange, c’est assez flou. On s’est dit qu’on resterait en contact : Je ne vais pas faire le bâtard et filer mes places à quelqu’un d’autre ». Ou à la limite, à un Slovaque ?