OM-Toulouse: «Les Marseillais sautent sur vous», analyse Alain Casanova

FOOTBALL L'entraîneur toulousain est admiratif du jeu développé par l'équipe de Marcelo Bielsa...

Propos recueillis par Camille Belsoeur

— 

L'entraîneur toulousain Alain Casanova lors de TFC - Nantes en Ligue 1, le 4 mai 2014 à Toulouse.
L'entraîneur toulousain Alain Casanova lors de TFC - Nantes en Ligue 1, le 4 mai 2014 à Toulouse. — F. Lancelot / SIPA

Face à Marseille dimanche au Stade Vélodrome, les Toulousains sont tombés face à plus forts qu'eux (2-0). L'entraîneur du TFC, Alain Casanova, le concède sans détour, et s'attarde sur la réussite de Marcelo Bielsa à la tête de l'OM, qui a enchaîné une huitième victoire consécutive et occupe seul la tête de la Ligue 1 avec sept points d'avance sur le PSG après 10 journées de championnat. 

Alain Casanova, à votre avis jusqu'où peut aller cet OM cette saison? 

Je pense que cette équipe ne ressemble plus du tout à ce qu’était l’OM sur les deux dernières années. C’est une équipe qui a des principes et gère très bien tactiquement tous ses matchs. Face à eux, on a été à la peine en première mi-temps. Cette équipe est préparée pour aller loin avec tous les ingredients nécessaires. La rigueur et la discipline exigée par l’entraîneur est admise et comprise par tous les joueurs.

L'OM a semblé très à l'aise face à votre 3-5-2...

Il y a surement eu une analyse vidéo poussée du staff marseillais pour bien analyser notre jeu. Ils se sont placés très vite en 3-3-3-1. Avec trois joueurs très proches à l’intérieur du terrain pour récuperer vite le ballon (Imbula, Romao, Mendy). 

Quelle est la recette pour contrer cette équipe marseillaise ?

On s’attendait à un pressing fort de leur part. J’ai l’habitude de dire pression contre pression. Mais c’est vrai qu’on a été un peu pris par leur engagement, et ma jeune équipe a été un peu impressionnée par le Stade Vélodrome et l'ambiance. Il aurait fallu mener au score. Le premier but encaissé nous fait très très mal. Face à eux, vous avez peu de temps pour prendre votre décsion, pour faire votre touche de balle puis une passe. Il faut faire très très vite. Ils sautent sur vous, récupèrent le ballon et on des transitions entre leur ligne défensive et offensive très rapides.

Vous avez discuté avec Marcelo Bielsa avant le match. Que lui avez-vous dit ?

Marcelo Bielsa c’est quelq'un dont j’apprécie le travail et la trajectoire. Je connais beaucoup de choses sur sa carrière, sur sa philosophie et son parcours. Je pense que c’est un grand entraîneur qui a beaucoup d’influence sur de jeunes entraîneurs comme nous. Il y a beaucoup à apprendre du fonctionnement de ses équipes.