Marcelo Bielsa est-il un entraîneur fidèle ?

FOOTBALL Déjà en clash avec ses dirigeants à l'OM, Marcelo Bielsa n'est pas un entraîneur qui claque la porte de son club dès la première saison...

Camille Belsoeur

— 

Marcelo Bielsa lors d'une séance d'entraînement à Marseille, le 12 août 2014.
Marcelo Bielsa lors d'une séance d'entraînement à Marseille, le 12 août 2014. — BERTRAND LANGLOIS / AFP

Engagé dans une guerre des mots avec Vincent Labrune le président de l’OM, Marcelo Bielsa est déjà dans une situation délicate à Marseille. Et son image d'«El Loco», personnage complètement fou, lui colle à la peau.

Bielsa, un entraîneur qui claque rarement la porte

Pourtant, s’il a été régulièrement en conflit avec ses dirigeants tout au long de sa carrière d’entraîneur, Marcelo Bielsa n’a claqué qu’une fois la porte d’un club au cours de sa première saison. Mais l’entraîneur argentin a parfois laissé pourrir des conflits. À l’Athletic Bilbao (2011-2013), «sa deuxième saison a été un désastre, confie Juanma Mallo, journaliste à El Correo. Il était en conflit avec le président du club mais il est resté jusqu’au bout de la saison.»

Dans sa carrière Bielsa a déjà démissionné de son poste d’entraîneur après quelques rencontres. C’étais en 1998 à la tête de l’Espanyol Barcelone. L’entraîneur argentin avait fait ses valises après six rencontres.

Une moyenne de plus de 24 mois dans chaque équipe

Mais seulement car l’Argentine lui avait offert le poste de sélectionneur de l’équipe nationale, comme le raconte Fernando Molinos, vice-président de l’Espanyol, dans une interview à So Foot. «Marcelo était très motivé par l’idée de reprendre l’Albiceleste et il nous a annoncé qu’il voulait quitter le club pour rentrer au pays. Sans aucun préavis», raconte-t-il.

Mais c’est la seule fois dans sa carrière de coach qu'«El Loco» a claqué une équipe avant le terme de la première saison. En moyenne, l’ex-sélectionneur argentin est resté 24,5 mois dans chaque équipe entraînée. Une statistique revue à la baisse à l’OM?