Marseille: A la place de Vincent Labrune, Bernard Tapie «aurait lourdé» Marcelo Bielsa

FOOTBALL Après les propos très offensifs du coach envers la direction de l’OM…

B.V.

— 

Bernard Tapie en novembre 2013.
Bernard Tapie en novembre 2013. — BORIS HORVAT / AFP

Epoques différentes, méthodes différentes. L’ancien président légendaire de l’OM, Bernard Tapie, s’est exprimé dans l’équipe sur la gestion du cas Marcelo Biesla. L’entraîneur argentin a en effet critiqué cette semaine sans ambages la direction du club et notamment Vincent Labrune, l’actuel président. «Pour qui se prend-il? Quand on est à l'OM, un club qui a un tout autre palmarès que le sien, on se comporte correctement, s’énerve Tapie dans les colonnes de l’Equipe. Soyons sérieux. Quand on compare l'histoire de l'OM et celle de Bielsa, il n'y a pas photo. Des entraîneurs d'un tout autre standing ont occupé son banc et jamais aucun ne s'est permis de se comporter comme il le fait.»

Réputé pour sa main de fer, Tapie assure qu’il aurait «lourdé dans la seconde» Marcelo Bielsa. «S’il ne veut en faire qu’à sa tête, veut se permettre de dire ce qu’il veut quand il veut, qu’il monte un club et devienne président. […] J’espère que Labrune va dégager Bielsa au nom de la dignité du club, de ce que l’OM représente. S’il veut montrer que c’est un président, mais qu’il le vire !».