Marcelo Bielsa peut-il rester à l'OM ?

FOOTBALL L'entraîneur argentin a dénoncé les choix de sportifs de Vincent Labrune lors du mercato, en conférence de presse ce jeudi...

Camille Belsoeur, à Marseille

— 

Marcelo Bielsa au Vélodrome, lors de la réception de Montpellier le 17 août 2014.
Marcelo Bielsa au Vélodrome, lors de la réception de Montpellier le 17 août 2014. — BERTRAND LANGLOIS / AFP

Depuis l’entame de la saison et ses premières apparitions publiques devant la presse, Marcelo Bielsa se plaignait à mots voilés de son manque d’emprise sur le recrutement et pointait du doigt les choix sportifs de son président. Mais jeudi après-midi, au cours d’un banal point presse avant la veille d'un match amical sans enjeu face à Arles-Avignon, «El Loco» a été fidèle à son surnom en sortant la kalachnikov pour tirer à balle réelles sur Vincent Labrune, le président olympien.

«Le bilan de ce marché des transferts est négatif. Je crois que le président m’a fait des promesses qu’il savait intenable», a déclaré Marcelo Bielsa. De quoi, sans doute, donner de sérieux maux de tête à Labrune. Mais le président de l’OM l’a cherché. Lors de l’arrivée de l’ex-selectionneur argentin en juin, il avait promis à celui-ci une enveloppe de 35 millions pour reconstruire l’équipe et une main-mise sur les transferts. Finalement, «El Loco» n’a fait qu’avaliser les choix de son président. Dans le meilleur des cas.

Ainsi, l’arrivée du jeune défenseur Doria, lundi 1er septembre dans les dernières heures du mercato, a été entièrement décidée par Vincent Labrune. «J’ai appris l’achat de Doria lundi après-midi alors qu’il arrivait pour la visite médicale», a confié Bielsa. L’arrivée de Doria je n’ai pas pu l’analyser. Je n’ai pas pu donner mon opinion.». L’entraîneur argentin exigeait pourtant, à défaut de choisir ses joueurs, d’analyser minitieusement chaque proposition de Vincent Labrune.

«Bielsa est exaspéré»

Ces promesses non-tenues de Vincent Labrune à l’encontre de Marcelo Bielsa, qui n’est pas un tendre -  et dont Labrune s’est tant vanté médiatiquement d’avoir orchestré la venue à l’OM – peuvent-elles conduire à un départ précipité de l’Argentin ?

Ce dernier a assuré que non jeudi lorsque la question lui a été posé. «Si j’ai pensé partir ? Non, j’assume tous les résultats sportifs. Je suis satisfait avec ce groupe et content de le faire. Je vais assumer avec joie et optimisme le challenge qui est devant moi, mais le mode de fonctionnement du club me déçoit», a-t-il déclaré. Mais ce clash devrait laisser des traces, et un volte-face de «El Loco» n’est pas à exclure. 

«Si Bielsa a choisi de dire ça aujourd'hui en public, c'est qu'il est exaspéré par la situation, confie un proche du club, qui a contribué à l'arrivée du technicien argentin à l'OM. Maintenant il va sûrement y a voir une réunion entre quatre murs avec Labrune pour mettre les choses au point.» Le vent pourrait donc rapîdement tourner dans les prochains jours à la Commanderie, et un départ précipité de Marcelo Bielsa n'est pas à exclure, au vu des évènements des derniers jours.