OM: Marcelo Bielsa charge Vincent Labrune, auteur «de promesses qu’il n’allait pas tenir»

FOOTBALL L’entraîneur argentin de l’OM a violemment critiqué la politique de son président, en conférence de presse…  

N.S. (avec Camille Belsoeur)

— 

Marcelo Bielsa en conférence de presse après le match Bastia-OM le 9 août 2014.
Marcelo Bielsa en conférence de presse après le match Bastia-OM le 9 août 2014. — PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP

Sur le terrain, l’Olympique de Marseille va mieux, avec deux victoires de rang après des débuts balbutiants en Ligue 1. Dans les coulisses, il en va tout autrement. Jeudi, Marcelo Bielsa a sorti la grosse artillerie en conférence de presse.

Dans la mire du nouvel entraîneur argentin, ses dirigeants et surtout son président, Vincent Labrune. «Je crois que le président m’a fait des promesses qu’il savait qu’il n’allait pas tenir», a lancé «El Loco». «Le bilan de ce mercato est négatif, a-t-il poursuivi. Aucun joueur arrivé n'est le fruit de ma décision. J'ai proposé douze options, aucune ne s'est concrétisée.»

« Opposé » à l'arrivée de Doria

Même la venue du jeune défenseur brésilien Doria, présenté comme un surdoué, ne trouve pas grâce aux yeux de l’Argentin. «C'est lundi après-midi que j'ai appris l'arrivée de Doria, à laquelle je me suis opposé.»

Bielsa n’entend pourtant pas démissionner. «Je suis satisfait de travailler avec ce groupe et content de le faire, assure-t-il. Je vais assumer avec joie et optimisme le challenge qui est devant moi, mais le mode de fonctionnement du club me déçoit.»