Droits télé Ligue 1/Ligue 2: Ce qui change en 2016

FOOTBALL La Ligue de football professionnel touchera 748,5 millions d’euros par an…

R.B.

— 

Un caméraman de Canal+, au stade Bollaert de Lens, le 1er mars 2008
Un caméraman de Canal+, au stade Bollaert de Lens, le 1er mars 2008 — AFP

Le football français vaut donc 748,5 millions d’euros par an. Ce vendredi, la Ligue de football professionnel (LFP) a dévoilé les résultats de l’appel d’offres pour la diffusion télé de la Ligue 1 et la Ligue 2 de 2016 à 2020. Une somme record pour la LFP, qui touchait jusque-là 607 millions d’euros annuels, mais une petite déception quand même: le prix de réserve fixé au départ n’aurait pas été atteint selon l’AFP. Voici le détail du changement pour les téléspectateurs.

Ligue 1: Canal + se renforce

Sur le papier, la chaîne cryptée est la gagnante de cet appel d’offres avec le gain des lots 1 et 2, les plus intéressants en termes de qualité. Pour faire simple, Canal conserve les deux premiers choix, comme actuellement avec les matchs du dimanche soir et du samedi après-midi, et sera prioritaire pour une troisième rencontre. Le gain de ces deux lots permet également à la chaîne cryptée de conserver ses magazines «Jour de foot» et «Canal football club». Derrière, bein Sports rafle le lot 3, soit les sept autres matchs en direct, douze co-diffusions avec Canal + d’un deuxième choix. Les trois derniers lots offrent à la chaîne thématique trois multiplexes, le «Trophée des champions», un magazine quotidien en semaine et la possibilité de diffuser des extraits en quasi-direct. Pour l’ensemble de ces lots, la LFP touchera 726,5 millions d’euros par an à partir de 2016.

Ligue 2: Eurosport perd les droits

La Ligue 2 sera également partagée entre Canal + et beIN Sports à l’horizon 2016. Si beIN conserve le lot 1 –neuf matchs par journée dont le premier choix, la chaîne cryptée fait son entrée dans ce championnat avec l’acquisition du lot 2, le deuxième choix de chaque journée de la deuxième division. Diffuseur d’un match le lundi soir, Eurosport n’aura donc plus de Ligue 2 dans deux ans. La LFP récupère 22 millions d’euros pour ces lots.