Ligue 1: Le maire de Saint-Etienne ne veut pas blamer les supporters des Verts

FOOTBALL Maurice Vincent appelle «à ne pas les confondre avec des irresponsables»...

avec AFP

— 

Les supporters des incidents lors d'incidents à Nice, le 24 novembre 2013, à l'Allianz-Arena.
Les supporters des incidents lors d'incidents à Nice, le 24 novembre 2013, à l'Allianz-Arena. — VALERY HACHE / AFP

Le maire de Saint-Etienne Maurice Vincent (PS) a souligné samedi la «nécessité de ne pas confondre le public stéphanois quelques délinquants irresponsables», une semaine après les graves incidents à Nice impliquant des supporteurs «ultras» stéphanois.

Peu avant le match Saint-Etienne - Reims (4-0), comptant pour la 15e journée de L1, M. Vincent a visité le PC de vidéo surveillance du stade Geoffroy Guichard, «profondément rénové et mis aux normes dans le cadre de sa modernisation pour l'Euro 2016».

A cette occasion, le sénateur-maire a formulé trois propositions qu'il soumettra au groupe de travail «Football durable» présidé par le député Jean Glavany, auquel il participe: développer des «systèmes de vidéo surveillance permettant d'identifier rapidement les fauteurs de troubles, très minoritaires», prononcer contre eux «des interdictions de stades de longue durée, voire définitives en cas de récidive avérée».

Il propose enfin de demander aux présidents et dirigeants des clubs «de s'engager solennellement à s'abstenir de tout commentaire ou attitude de provocation à l'encontre du public adverse, tout déni ou minimisation de ces faits inadmissibles».