Ligue des champions: L'OM rate son entrée face à Arsenal

FOOTBALL Arsenal a dominé Marseille à l’expérience mercredi soir au Vélodrome en C1 (1-2)...

Camille Belsoeur, à Marseille

— 

L'attaquant de l'OM  André Ayew (en blanc), lors d'un match de Ligue des champions contre Arsenal, le 18 septembre 2013 à Marseille.
L'attaquant de l'OM  André Ayew (en blanc), lors d'un match de Ligue des champions contre Arsenal, le 18 septembre 2013 à Marseille. — SIPA

Pour ce premier sommet de cette poule de la mort qui n’offre pas d’autres alternative que des chocs à répétition, l’OM a longtemps tenu la dragée haute à un Arsenal à l’ambition retrouvée sur la scène européenne avec la venue de Mesut Özil (1-2). Mais en Ligue des champions le déficit d’expérience se paye chaque année cash et les joueurs d’Elie Baup en ont fait l’amère expérience sous le toit en construction du Vélodrome, qui comme l’effectif olympien se conjugue plus au futur qu’au présent.

Gignac trop maladroit

Des moments forts, les Marseillais en ont eu beaucoup mercredi soir. Mais il manquait toujours un petit quelque chose dans le dernier geste. Pendant qu’Imbula impressionnait au milieu de terrain, Gignac se montrait trop maladroit devant le but d’un Szczesny pourtant pas impérial. Mertesacker n’était d’ailleurs pas loin de planter, dans la plus pure tradition londonienne, un but casquette à son gardien à l’heure de jeu.

Mais à l’inverse de l’OM, Arsenal ne s’est pas raté dans la surface de réparation. Au cœur de la seconde période, Théo Walcott profitait d’un catastrophique dégagement de la tête de Morel pour ajuster Mandanda d’une reprise de volée (0-1, 65e). Ramsey parachevait le succès anglais dans les dernières minutes (0-2, 84e), avant que Jordan Ayew ne sauve l’honneur des siens sur penalty au bout des arrêts de jeu.