Tour de France 2013: La crédibilité de Saxo dans la lutte contre le dopage

CYCLISME 20 Minutes vous propose un classement des équipes en fonction de leur crédibilité dans la lutte contre le dopage...

La rédaction sport

— 

Les coureurs de l'équipe Saxo Bank, lors d'un entraînement en Corse le 27 juin 2013 à Porto-Vecchio.
Les coureurs de l'équipe Saxo Bank, lors d'un entraînement en Corse le 27 juin 2013 à Porto-Vecchio. — Sipa

SAXO

Note: * *  

Passif des coureurs

Daniele Bennati: Contrôlé positif au bétaméthasone en avril 2005 (un stéroïde). Il est seulement averti par la fédération italienne, qui lui reproche d’avoir oublié de déclarer une pommade.

Alberto Contador: Cité dans l’affaire Puerto (2006), mais pas inquiété. L’Espagnol est contrôlé positif au clenbutérol sur le Tour 2010. Il est suspendu deux ans en janvier 2011 même s’il plaide la consommation de viande contaminée.

Jésus Hernandez Blasquez: Cité dans l’affaire Puerto (2006), pas de sanction.

Sérgio Paulinho: Cité dans l’affaire Puerto (2006), il est interdit de participation sur le  Tour de France 2006, mais la justice ne retient aucune charge.

Rory Sutherland: Il est contrôlé positif au clomifène en août 2005 sur le Tour d’Allemagne, puis suspendu pendant quinze mois.

Passif du staff

Bjarne Riis (manager général): Le manager de l’équipe a avoué en 2007 s’être dopé sur le Tour de France 96 (EPO). Soit onze ans après les faits et huit ans après la fin de sa carrière.

Steven De Jongh (Directeur sportif): Ancien dirigeant de Sky, De Jongh, qui avait avoué s’être dopé à l’EPO de 1998 à 2000, est licencié de l’équipe britannique pour ça.

Fabrizio Guidi (Directeur sportif): Contrôlé positif à l’EPO au Tour d’Allemagne 2005, puis blanchi par la contre-expertise.

Attitude de l’équipe face au dopage

Saxo est une formation régulièrement touchée par le dopage depuis 2001 et l’arrivée de Bjarne Riis. L’ancien sponsor de l’équipe, CSC, a installé en 2006 un programme interne de lutte contre le dopage, à la suite de l’implication d’Ivan Basso dans l’affaire Puerto (l’Italien a avoué en 2007). Malgré tout, le pedigree des dirigeants est chargé et Saxo n’a pas encore adhéré au MPCC.

Le classement:

5 étoiles

SojasunArgos-Shimano

4 étoiles

SkyOricaFDJ.frEuropcarCofidisGarmin

3 étoiles

VacansoleilLotto, AG2RCannondaleOmegaBelkinBMC

2 étoiles

EuskaltelMovistarRadioShackSaxo

1 étoile

LampreAstanaKatusha

Pourquoi un classement de crédibilité des équipes dans la lutte contre le dopage?

Retrouvez l'interview de Pierre Ballester, auteur de "Fin de cycles, autopsie d'un système corrompu"