BPI FRANCE

Entrepreneurs : cinq bonnes raisons de vous faire accompagner

Conseils Parce qu'on ne réussit jamais seul, un bon créateur d'entreprise est un créateur qui n'hésite pas à se faire accompagner dès les prémices de son projet. Les explications de Grégory Retz, Délégué Régional du réseau Initiative Hauts-de-France

Baptiste Roux Dit Riche - 20 Minutes Production
— 
Ne restez pas seul, faites-vous accompagner !
Ne restez pas seul, faites-vous accompagner ! — Getty Images

Prendre un maximum de conseils ou tracer sa voie en solitaire ? Entre les deux, bien souvent, le cœur des créateurs d'entreprises balance. Sans prendre pour argent comptant chaque avis qu'on pourra lui adresser, le néo-entrepreneur ambitieux aura néanmoins tout intérêt à se faire conseiller et accompagner à chaque étape de son projet. Objectif : éviter à tout prix de se retrouver seul face à ses responsabilités et ses questions. « Même s'il juge connaître parfaitement le secteur dans lequel il envisage de se lancer, le porteur de projet aura toujours intérêt à s'enrichir d'informations et de conseils auprès de structures d'accompagnement, de membres de son réseau ou d'entrepreneurs plus capés. Ainsi, il pourra faire ses propres choix en connaissance de cause » précise Grégory Retz. La preuve en cinq raisons.

Raison 1 : acquérir les fondamentaux

S'il n'y a pas de formation requise pour se lancer dans l'entrepreneuriat, certains aspects d'une telle aventure ne s'improvisent pas. La création d'une entreprise impose par exemple de respecter certaines étapes afin d'éviter de se perdre en chemin. « Monter sa boite, c'est un projet à 360°. Il faut s'emparer de la dimension commerciale, mais aussi verrouiller le juridique et éviter les dérapages financiers. Puisqu'aucun entrepreneur ne peut prétendre tout connaître sur tout avant de se lancer, il faut absolument aller chercher les réponses dont on a besoin pour chacun de ces sujets auprès de spécialistes». Pour acquérir ces fondamentaux de l'entrepreneuriat, plusieurs options s'ouvrent au jeune créateur : les grands réseaux nationaux (chambres de commerce, chambre de métiers...), les structures locales, et bien sûr les ressources en ligne. A ce titre, « Le Guide pratique du créateur, proposé sur le site www.bpifrance-creation.fr » peut s'avérer une excellente lecture.

Raison 2 : être conseillé par des experts

« Un entrepreneur qui s'enferme dans son projet aura plus de risques d'échouer, car il sera guidé uniquement par ses propres croyances, prévient Grégory Retz. Défendre son projet auprès d’experts extérieurs permet de recevoir en retour des conseils qui peuvent aider à le renforcer. » Pour bénéficier de cet effet miroir, le créateur pourra organiser des rendez-vous avec des entrepreneurs chevronnés (de leur secteur ou non) ou encore se confronter à des jurys de sélection (concours, prix, trophées...). Le plus important ? Recueillir des avis d'une diversité d'interlocuteurs afin de faire progresser différents aspects de son projet. Un exercice qui l'aidera également à déterminer - de façon plus subjective – si son projet est compatible avec sa personnalité. Un enjeu crucial pour réussir.

Raison 3 : obtenir des financements

Sans surprise, la recherche de financement constitue également l'une des raisons majeures pour un entrepreneur de se faire accompagner. Devant la multitude de solutions disponibles (prêts, solutions de garanties, crowdfunding....) et l'aspect déterminant que peut représenter ce sujet pour la vie et la survie d'une entreprise, l'aventure en solitaire semble, là encore, hasardeuse. « Le moment de la création est une étape clé pour la recherche de financements. Il existe en effet de nombreux dispositifs de soutien qui sont réservés aux projets naissants. Il ne faut donc pas rater cette fenêtre de tir. » Ne laissez pas de place à l'improvisation. L'accompagnement par un réseau reconnu protégera votre dossier des erreurs de débutants et lui offrira plus de crédibilité lors de son passage devant des financiers ou des banquiers.

Bpifrance Création propose un outil pour aider les porteurs de projet à identifier les principales solutions de financement de création ou de reprise d'entreprise.

Raison 4 : éviter les erreurs de pilotages

Votre projet est lancé et financé. Vous pensez avoir désormais la voie libre pour foncer tête baissée ? Pas si vite. La gestion au quotidien d'une entreprise n'est pas une qualité innée. D'autant qu'au fil des mois et années (croissance, embauches, trésorerie...) cet exercice tend à se complexifier. « Piloter son entreprise, cela s'apprend. Il y a des techniques et des accompagnements qui permettent d'éviter les erreurs de gestion, mais aussi de faire évoluer son projet en fonction des événements ». Une capacité d'adaptation qui concerne d'abord la dimension financière de l'entreprise. Vous devrez, à coup sûr, réévaluer votre budget prévisionnel entre vos premiers pas et vos premières années d'existence. Autre adaptation : le positionnement de votre entreprise sur son marché (nouveaux produits ou services, nouvelles cibles...).

Raison 5 : se construire un solide réseau

Enfin, n'oubliez jamais qu'une entreprise grandit toujours au sein d'un éco-système. Les entrepreneurs à succès ont souvent comme point commun de s'être rapidement rapprochés des bons alliés pour développer leurs compétences et leur activité. « Si savoir se construire un réseau est devenu un sujet important pour les salariés, c'est une qualité tout simplement vitale pour un entrepreneur. Se regrouper, créer des synergies, proposer des offres communes avec d'autres chefs d'entreprises sont d'excellentes façons d'offrir plus de visibilité et d'opportunités à son projet. » Pour se construire un réseau, les créateurs pourront bien entendu soigner leur visibilité et leur « connectivité » en ligne, mais aussi rejoindre des clubs et associations d'entreprises locales.

Ce contenu a été réalisé par 20 Minutes Production, l'agence de contenu de 20 Minutes, pour Bpifrance