Donkey Kong : Un champion du jeu vidéo accusé de tricherie

SOUPÇONS Le champion aurait battu au moins deux records de Donkey Kong en utilisant un émulateur, ce qui est interdit

20 Minutes avec agence
Le jeu d'arcade Donkey Kong.
Le jeu d'arcade Donkey Kong. — Ray Tang/LNP/Shutterstock/SIPA

Détenteurs de plusieurs records du monde sur Pac-Man et Donkey Kong, Billy Mitchell est accusé d’avoir obtenu des titres en trichant, notamment sur ce dernier jeu vidéo. Un rapport publié mardi dernier sur le site perfectpacman.com indique que l’Américain a fait des parties sur un émulateur et non sur une borne d’arcade, à l’ancienne, rapporte BFM TV.

L’analyse technique, soutenue par six experts, a été produite par Tanner Fokkens, un ingénieur qui est lui aussi joueur de Donkey Kong.

Des images enregistrées sur cassettes

Selon lui, Billy Mitchell a obtenu deux de ses records en utilisant l’émulateur MAME. Celui-ci, qui permet de reproduire sur un ordinateur des milliers de jeux fonctionnant normalement sur des bornes d’arcades, a un mode opératoire singulier qui permet de l’identifier. Il ne reproduit pas le jeu à l’identique. Et cela est visible sur les images fournies par Billy Mitchell sur des cassettes vidéo. Ainsi, l’analyse porte sur les différences entre l’émulateur et le matériel d’origine en termes d’orientation vidéo et de transitions d’écran. D’après Tanner Fokkens, une borne d’arcade est incapable « de produire les transitions qui sont montrées dans la cassette vidéo de Billy Mitchell »,

Jouer sur émulateur ne poserait toutefois pas de problème. Mais il aurait fallu que le champion américain s’inscrive dans une autre catégorie car les résultats ne peuvent pas être comparés. Les soupçons de triche étaient déjà apparus en 2018. Cette année-là, le site spécialisé Twin Galaxies et le Guiness World Records avaient retiré des récompenses à Billy Mitchell.