Sonos: Que vaut Ray, la moins chère des barres de son du spécialiste audio américain ?

HOME-CINEMA La marque américaine Sonos lance la Ray, une barre de son accessible que « 20 Minutes » a pu tester

Christophe Séfrin
On a testé Ray, la barre de son Sonos vendue 299 euros seulement — 20 Minutes
  • Championne du son multiroom, la marque américaine Sonos ajoute une nouvelle barre de son à sa panoplie de produits audio.
  • Nommée « Ray », elle n’est vendue que 299 euros, un prix qui reste assez serré pour le fabricant.
  • Si « Ray » possède de sérieux arguments, elle fait cependant preuve de quelques limites techniques, se privant notamment du son Dolby Atmos.

Les lancements de produits de la marque Sonos sont suffisamment rares pour qu’on leur tende une oreille attentive. Avec sa nouvelle barre de son «Ray», la marque audio américaine crée ces jours-ci un double événement. Après la Playbar, la Playbase, l’ Arc et la Beam (Gen 2), la Sonos Ray n’est que la quatrième barre de son du fabricant lancée en 9 ans. Et elle ne coûte « que » 299 euros, un tarif étonnamment serré pour un constructeur qui a pour habitude de vendre ses appareils assez cher.

La barre de son Sonos Ray, lancée à 299 euros.
La barre de son Sonos Ray, lancée à 299 euros. - SONOS

Un seul câble (optique) pour l’installer

Une fois déballée, la Sonos Ray surprend par sa petite taille : 56 cm de long pour 10 cm de profondeur et 7 cm d’épaisseur. C’est une mini. Dédiée à tous types de téléviseurs, elle peut soit se poser devant l’écran, soit s’accrocher au mur avec un kit de fixation optionnel (vendu 49 euros). La loger sous l’écran semble plus compliqué : trop bas sur ses pieds, notre téléviseur Frame de Samsung ne le permettait pas lors de nos tests. Pensez à vérifier ce point si vous souhaitez vous équiper.

Dans l’argumentaire qui vante les mérites de sa Ray, Sonos parle dune « installation simplissime ». Elle l’est, en effet. Une fois branchée sur secteur et connectée au téléviseur avec son câble optique fourni, la soundbarr n’a plus qu’à être connectée en Wifi. Passage par l’application Sonos obligatoire. C’est elle qui servira à piloter la Ray, mais aussi à l’intégrer dans l’écosystème d’enceintes multiroom de la marque, comme les Sonos One ou Five, voire l’enceinte nomade Roam.

Le HDMI, c’est fini ?

Attention ici, pas de prise HDMI Arc, mais simplement une prise optique pour raccorder la barre de son à votre téléviseur. Pas d’HDMI Arc, cela veut dire pas de Dolby Atmos, ni de Dolby True HD ou de DTS HD. Reste le Dolby Digital 5.1, le DTS et le PCM stéréo et à moins de 300 euros, on s’en contente. Ajoutons aussi que la Ray est compatible Spotify Connect et AirPlay 2. Pas besoin, donc, de passer par l’application Sonos pour piloter sa musique Spotify ou Apple Music.

Se pose néanmoins la question de la télécommande (non fournie). Sans HDMI Arc, pas de pilotage automatisé, non plus, depuis la télécommande de votre téléviseur (à moins de l’appairer « à l’ancienne » avec des codes infrarouges pour les télécommandes IR). Reste les touches tactiles sur le dessus de la barre de son et, bien sûr, l’application Sonos.

Un son puissant mais qui manque de chair

Nous avons testé la Ray avec quelques épisodes de la nouvelle saison de Stranger Things sur Netflix, mais aussi avec de la musique et notamment l’écoute de C’Mon You Know, le nouvel album de Liam Gallagher. Le son diffusé est agréable, détaillé, puissant, avec des basses assez confortables malgré l’absence de subwoofer. Dans l’état, on peut pleinement se satisfaire de la Ray pour une installation home cinéma conventionnelle qui permet de booster le son de ses séries, jeux vidéo et playlists.

La barre de son Sonos Ray ne mesure que 56 cm de long.
La barre de son Sonos Ray ne mesure que 56 cm de long. - SONOS

Mais le son de la Ray manque tout de même de chair, de consistance, de rondeur. Les possesseurs de très grands écrans (55 pouces et plus), et les oreilles les plus exigeantes, pourront s’orienter vers les barres de son Sonos Beam (Gen 2) ou Arc, plus performantes, qui s’approprient beaucoup plus leur espace de jeu. Reste qu’il est possible de faire évoluer la Ray. D’abord en lui associant des enceintes surround, comme les Sonos One, voire le caisson de basses Sub de la marque américaine.

Vers un public plus jeune

En vendant 299 euros sa nouvelle barre de son, Sonos avance en terrain conquis. La marque, qui jouit d’une solide réputation dans le monde de l’audio, va ainsi pouvoir toucher une clientèle moins argentée, plus jeune certainement, mais qui pourra faire évoluer progressivement son installation avec un écosystème de produits parfaitement rodé. Un écosystème performant, certes, mais aussi fermé, qui n’est pas sans rappeler celui d’une autre grande marque américaine, Apple.