Smartphones reconditionnés: «Plus de 70% des stocks mondiaux proviennent des Etats-Unis», révèle la co-fondatrice de CertiDeal

INTERVIEW Laure Cohen, cofondatrice de CertiDeal, explique à « 20 Minutes » quelles sont les filières d’approvisionnement en smartphones de seconde main revendus en France

Christophe Sefrin
— 
Comment les smartphones de seconde main sont-ils reconditionnés? — 20 Minutes
  • Trois millions de smartphones reconditionnés seraient achetés chaque année en France, représentant 15 % des ventes totales dans l’hexagone.
  • Pour Laure Cohen, la cofondatrice de CertiDeal, le marché est essentiellement alimenté par des smartphones de seconde main en provenance des Etats-Unis.
  • Selon elle, les Français ont encore du mal à revendre leur ancien smartphone qu’ils préfèrent conserver dans un placard « au cas où ».

D’où viennent les millions de smartphones revendus en France chaque année par les reconditionneurs ? Co-fondatrice de CertiDeal, qui fait partie depuis sa création en 2015 des acteurs majeurs du marché, Laure Cohen a accepté pour « 20 Minutes » de lever le voile sur les contours d’un secteur en pleine explosion.

Comment se porte le marché du smartphone reconditionné en France ?

Aujourd’hui, environ 15 smartphones sur 100 vendus en France sont reconditionnés, soit de seconde main. Cela représente 3 millions de pièces vendues par an. Leur prix moyen est de 300 euros. Le marché pèse un milliard d’euros et croît de 15 % chaque année. On estime qu’il pourrait doubler à l’horizon 2025 avec 6 millions de smartphones reconditionnés vendus en France.

Comment les ventes sont-elles réparties au fil de l’année ?

Nous constatons une forte saisonnalité sur ce marché. Les mois de juillet et août sont importants : les consommateurs veulent partir en vacances avec un smartphone qui fait de bonnes photos… Ou cassent leur téléphone en vacances et ont besoin de le remplacer ! De septembre à octobre, les gens attendent les annonces des nouveautés Apple et une baisse de prix sur le modèle d’iPhone qui précède. Pour la plupart des reconditionneurs, la demande se situe essentiellement sur les produits Apple et Samsung. Ensuite, c’est le rush en novembre et décembre, deux mois qui font 25 % du marché. Cette proportion reste la même chaque année.

Qui sont les plus gros reconditionneurs sur le marché français ?

Trois acteurs se démarquent : Backmarket, CertiDeal et Recommerce. Viennent ensuivent des acteurs français plus petits qui nous ressemblent, comme YesYes qui fait pas mal parler de lui. Avec Yohann Valensi, nous avons fondé CertiDeal fin 2015. Alors, il manquait un moyen d’acheter sereinement un appareil d’occasion. On a donc voulu créer une certification. Nous avons voulu professionnaliser le sourcing le plus fiable possible, pour être capable de proposer le meilleur prix avec une garantie qui serait la plus longue, 24 mois, comme sur le neuf, alors que la norme en vigueur chez les reconditionneurs était de 6 mois.

Qui sont les acheteurs de smartphones reconditionnés ?

Nous concernant, ce sont généralement des pères ou mères de famille âgés de 25 à 45 ans qui ont besoin de réassurance et de confiance. Le fait de bénéficier d’une garantie longue nous oriente vers ces clients qui vont aussi acheter pour leurs enfants. Nous connaissons d’ailleurs à taux de repeat (achats renouvelés) très important, de l’ordre de 30 %. On assiste aussi chez les particuliers à un changement de paradigme. De plus en plus d’acheteurs veulent réduire leur impact carbone et achètent du reconditionné.

CertiDeal applique 32 points de contrôle sur les smartphone avant leur revente.
CertiDeal applique 32 points de contrôle sur les smartphone avant leur revente. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Depuis peu, on voit se développer le marché des entreprises. Une grande entreprise du CAC 40 vient de nous commander 500 iPhone 8 64 Go gris sidéral en parfait état. C’est une flotte homogène que l’on sait gérer.

Quelles sont les différentes étapes d’un reconditionnement de smartphone ?

Chaque smartphone est d’abord enregistré, avec sa référence, son prix, son numéro IMEI, puis intègre le stock. Nous procédons ensuite à l’effacement des données, à la réinitialisation à la vérification de 32 points de contrôle à l’aide d’une application que nous avons développée. Dès lors, soit le téléphone est validé et est considéré comme en parfait état, très bon état et état correct. Il peut ainsi répondre à une commande. S’il n’est pas validé, qu’il a un problème de son, d’écran, si son appareil photo est défectueux, nous le réparons. A défaut, il est utilisé pour des pièces détachées. Une réparation peut durer de 5 minutes à 45 minutes en cas de remplacement de châssis. Evidemment, chaque terminal est parfaitement nettoyé.

D’où viennent vos stocks ?

Entre 70 et 80 % du stock mondial de smartphones d’occasion proviennent des Etats-Unis. Et pour cause : en payant un forfait entre 70 et 90 dollars par mois à leur opérateur, les consommateurs américains peuvent récupérer le nouveau modèle de leur smartphone lorsqu’il arrive sur le marché ! Cela alimente donc un marché de la seconde main considérable, avec des lots de smarphones d’occasion qui seront revendus aux enchères à l’internationale.

L'éventuelle réparation d'un smartphone peut prendre du 5 à 45 minutes.
L'éventuelle réparation d'un smartphone peut prendre du 5 à 45 minutes. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Pour avoir accès à ce marché américain, il faut avoir une certification R2 (Responsable Recycling). Il s’agit d’une norme que l’on obtient en respectant différents critères. Parmi eux, il est impératif que l’endroit depuis lesquels les smartphones ont été achetés soit le seul point de transit avant de se retrouver dans les mains du consommateur final. CertiDeal est le seul en France à disposer de cette certification. Cela suppose qu’un smartphone reconditionné acheté ne soit pas passé par différents intermédiaires. Nos approvisionnements viennent donc à 70 % des Etats-Unis. Nous nous approvisionnons aussi auprès d’opérateurs européens, comme Orange France, Belgique et Luxembourg.

Les particuliers sont-ils des revendeurs actifs ?

Une petite partie de nos volumes viennent des flottes d’entreprises et des particuliers, mais les Français ont toujours du mal à participer à cette économie circulaire. Beaucoup préfèrent conserver leur ancien smartphone dans un placard, « au cas où ». Le « au cas où » est très français ! Mais la réalité, c’est qu’un ancien smartphone simplement ressorti du placard ne sera jamais pratique.

Success story

Fondé en 2015, CertiDeal serait le second reconditionneur de smartphones français et aurait écoulé 150.000 terminaux de seconde main en France en 2021. Co-fondé par Laure Cohen et Yohann Valensi, la petite entreprise ne connaît pas la crise et a connu 75% de croissance l’an dernier, avec 40 millions d’euros de chiffre d’affaires. En 2022, CertiDeal vise une nouvelle croissance de 75% et vise 70 millions de chiffres d’affaires.