You.com: Comment ce moteur de recherche concurrent de Google permet de multiplier les sources

WEB Plutôt que de proposer une réponse unique, You.com veut pousser les utilisateurs à ne pas se contenter d’une seule source

David Manfredini pour 20 Minutes
— 
Un moteur de recherche propose une approche radicalement différente de Google
Un moteur de recherche propose une approche radicalement différente de Google — Geeko

Face à l’hégémonie toute puissante du moteur de recherche de Google, il est facile d’oublier qu’il existe des alternatives fiables et efficaces. Parmi les plus célèbres, on peut citer DuckDuck Go et Ecosia.

DuckDuck se distingue du moteur de Google en proposant un service entièrement concentré sur la vie privée de ses utilisateurs. Aucune donnée n’est récupérée et, à la différence de Google, les résultats de recherche sont identiques pour tous, quel que soit l’âge, le sexe ou la localisation des utilisateurs.

De son côté, Ecosia propose une alternative plus verte où 80 % des bénéfices sont reversés à des ASBL qui participent à des programmes de reforestation dans des pays comme la Tanzanie ou Madagascar.

Une grille plutôt qu’une liste

De son côté, You.com souhaite proposer une alternative au principe de « seule vraie réponse » utilisée par Google. Un concept qui stipule que la plupart des gens cherchent une réponse qui peut être résumée par une simple phrase factuelle. Au lieu d’une réponse « unique », le moteur de recherche You.com est fondé autour du tri et de la comparaison des résultats.

Le service se détourne donc des listes de liens utilisés de manière générale par les moteurs de recherche et propose à la place une grille où les résultats sont organisés par source. Ces dernières peuvent indiquer l’origine précise du site d’où provient l’information, comme Wikipédia ou le New York Times, ou une catégorie plus générale comme « actualité ».

Le nom n’a par ailleurs pas été choisi au hasard. You.com veut rendre le pouvoir aux utilisateurs en leur faisant voter, favorablement ou défavorablement, pour les sources affichées. Au fur et à mesure que le site en apprendra plus sur vos goûts, il mettra en avant les sources privilégiées, suivies des sources neutres et enfin les sources les moins appréciées.

Les résultats ne sont pas forcément très différents de ceux de Google, mais le moteur de recherche encourage surtout ses utilisateurs à ne pas se contenter d’une seule source.

La bêta publique a démarré ce mardi 9 novembre. Si vous souhaitez donner sa chance à ce nouveau moteur de recherche, vous pouvez venir l’essayer en cliquant sur ce lien.