OpenAI développe une IA capable de résumer des livres entiers en quelques lignes

BIBLIOTHEQUE OpenIA est une société créée par Elon Musk

Amelie Van Hecke pour 20 Minutes
— 
Une intelligence artificielle capable de résumer des livres entiers
Une intelligence artificielle capable de résumer des livres entiers — Geeko

Résumer un livre entier par le biais d’une IA, c’est ce qu’envisage OpenAI, une entreprise fondée par Elon Musk, à l’aide de son générateur de texte GPT-3. L’objectif de cet outil est de résumer des livres, et d’autres types de textes, comme des études ou des documents de recherche, peu importe leur longueur, grâce à une IA qui condensera les informations essentielles en quelques lignes.

Un résumé morcelé

Cette IA fonctionnera selon un principe de morcellement : plutôt que de résumer l’ensemble du livre d’emblée, elle le segmente en plusieurs parties qu’elle résume séparément. Et, par la suite, toutes ces parties seront assemblées pour former le résumé final. OpenAI parle de « décomposition récursive des tâches ».

Cette découpe du travail permet de considérablement simplifier la tâche de l’IA. En effet, il est très compliqué de résumer un livre dans son entièreté et d’en saisir toutes les données importantes. L’obstacle a donc été détourné pour rendre cet outil bien plus efficace.

L’utilité de cette IA

Cette IA pourrait être particulièrement utile pour certaines entreprises dans lesquelles les employés doivent dénicher et consulter beaucoup de documentation. Selon une enquête de SearchYourCloud, les employés recherchent des informations en moyenne 9,3 heures par semaine. Cette technologie représenterait donc un gain de temps non négligeable.

Quelques limites

Malgré son énorme potentiel, cet outil a encore quelques failles. Les résumés peuvent parfois contenir des informations erronées, en particulier lorsque le contexte n’est pas clairement circonscrit ou s’il y a des éléments peu explicités dans le document.

De plus, l’IA ne produit pas des textes d’une grande richesse linguistique et le résumé, s’il reste très factuel, n’est pas spécialement bien rédigé.

Enfin, nous ne savons pas encore si cette technologie sera accessible ou pas au grand public.