Honor, Sennheiser, Beats Audio... Quels écouteurs sans fil choisir parmi les nouveautés de l'été ?

TRUE WIRELESS « 20 minutes » a testé trois nouvelles paires d’écouteurs sans fil pour monter le son durant l’été

Christophe Séfrin
— 
Trois paires d'écouteurs True Wireless à l'essai pour l'été — 20 Minutes
  • Champions des ventes depuis deux ans, les écouteurs True Wireless (ou 100 % sans fil) sortent à un rythme soutenu.
  • Lancés au cœur de l’été, les Earbuds 2 Lite d’Honor, les CX True Wireless de Sennheiser et les Studio Buds de Beats Audio sont vendus de 99 euros à 149 euros.
  • Les tests de « 20 Minutes » révèlent leurs forces et faiblesses, le modèle de Sennheiser offrant à 129 euros le meilleur rapport performances/prix.

Quels écouteurs True Wireless pour monter le son cet été ? 20 Minutes a pu tester trois nouveautés (les Earbuds 2 Lite d’Honor, les CX True Wireless de Sennheiser et les Studio Buds de Beats Audio), vendus de 99 euros à 149 euros. De longues heures d’écoutes révèlent les forces et faiblesses de chaque modèle.

Pour l’autonomie monstre : Earbuds 2 Lite d’Honor

On avait un peu perdu de vue Honor, la marque « cousine » de Huawei. Désormais affranchie des problèmes de son illustre maison mère qui l’a revendue à un consortium, Honor lance ces Earbuds 2 Lite (en blanc et noir). Comme d’autres, le constructeur chinois s’est largement inspiré des AirPods Pro d’Apple. L’esthétique des deux petits appendices et de leur boîtier de chargement est assez similaire.

Les écouteurs Earbuds 2 Lite d'Honor.
Les écouteurs Earbuds 2 Lite d'Honor. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Logés dans leur écrin et parfaitement maintenus grâce à un système magnétique bien pensé, les Earbuds 2 Lite s’extraient simplement, contrairement aux récents Freebuds 4i de Huawei qui glissent entre les doigts. Intra-auriculaires (ils s’enfoncent légèrement dans les oreilles), Bluetooth 5.2, les écouteurs à petite tige blanche diffusent un son très correct, avec des graves et des aigus (dominants) dont le dosage offre un agréable relief aux morceaux écoutés.

Il est possible de pousser le volume sans souffrir de véritable distorsion. De son côté, le système de réduction de bruit actif est assez bon, mais n’égale pas, loin s’en faut, celui des écouteurs WF-1000WM3 de Sony, par exemple. Et l’autonomie est parfaite : près de 10 heures par charge et jusqu’à 32 heures au total selon l’utilisation de la réduction de bruit.

L'autonomie jusqu'à 32 heures distingue les Earbuds 2 Lite d'Honor.
L'autonomie jusqu'à 32 heures distingue les Earbuds 2 Lite d'Honor. - HONOR

Des regrets cependant : absence d’égaliseur, absence d’étanchéité et commandes tactiles limitées au strict minimum. Et paradoxe : alors que Honor affirme avoir coupé les ponts avec Huawei, ces Earbuds 2 Lite peuvent profiter de fonctions supplémentaires avec l’application Huawei AI qui reste cependant inutile sur iPhone, les écouteurs n’étant pas reconnus (ils pourront être utilisés indépendamment).

Autonomie : jusqu’à 32 heures. 99 euros. Disponibles le 7 août.

Pour la polyvalence : CX True Wireless de Sennheiser

Plutôt habituée aux produits assez chers comme avec ses écouteurs Momentum True Wireless 2 vendus 259 euros, la marque allemande Sennheiser démocratise son savoir-faire avec ses CX True Wireless vendus 129 euros, soit deux fois moins cher. Fallait-il craindre pour la qualité de ces modèles de type intra-auriculaire ? Réponse : non.

En Bluetooth 5.2 (d’où un appairage immédiat), ces écouteurs certes un peu volumineux diffusent un son à la signature très agréable. On apprécie le bel équilibre proposé par le constructeur. Adaptés à tous les registres musicaux, les CX True Wireless ne révèlent aucune véritable faiblesse.

Les écouteurs CX True Wireless de Sennheiser.
Les écouteurs CX True Wireless de Sennheiser. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Durant notre test, le très fort en basses Therefore I Am de Billie Eilish est passé comme une lettre à la poste. Les aigus ciselés de Drive de REM ont évité le phénomène de sibilance (les effets sifflants) trop souvent rencontrés. Les médiums de Don’t Kwow Why de Norah Jones ont exprimé toute leur chaleur. Et nous nous sommes même laissés surprendre par le rendu très aéré de quelques titres audio spatialisés en Dolby Atmos sur Apple Music : Senõrita de Shawn Mendes et Camilla Cabelo, ou encore Bad Habits de Ed Sheeran.

Le CX True Wireless de Sennheiser s'apprécient avec tous les registres musicaux.
Le CX True Wireless de Sennheiser s'apprécient avec tous les registres musicaux. - SENNHEISER

S’ils sont dépourvus de réduction active de bruit, les CX True Wireless restent protégés contre la pluie et la sueur (norme : IPX4). Leurs commandes tactiles s’apprivoisent assez facilement. Et l’on apprécie l’application Smart Control de Sennheiser avec son égaliseur qui permet de vraiment personnaliser son écoute.

Autonomie : jusqu’à 27 heures. 129 euros.

Pour le très gros son : Studio Buds, de Beats Audio

Parfois déçus, parfois conquis par les produits Beats Audio, nous sommes ici plutôt séduits par les nouveaux écouteurs Studio Buds. La firme (propriété d’Apple depuis 2014) réussit avec ces intra auriculaires le pari du gros son. D’une ergonomie singulière, les Studio Buds ressemblent à deux boutons que l’on se glisse dans les oreilles. La lettre « b » apparente restera pour certains un signe identitaire…

Les écouteurs Studio Buds de Beats.
Les écouteurs Studio Buds de Beats. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Chaque écouteur est équipé d’un bouton physique. C’est ce que l’on préfère. Les commandes tactiles sont souvent sources de manipulations hasardeuses qui handicapent l’expérience. Par contre, s’il est possible de faire Play/Pause, décrocher/raccrocher un appel, d’activer la réduction de bruit et de passer au morceau suivant, impossible de moduler le volume sonore. A signaler: un mode Transparence (qui permet d’écouter autour de soi) convaincant.

Les Studio Buds de Beats livrent un son bodybuildé.
Les Studio Buds de Beats livrent un son bodybuildé. - BEATS

Issus de l’album Monday Dreamin’, les beats électroniques de Wishing Well de Margaret Dygas ou de Reveire de Sama’Abdulhadi ont bastonné nos tympans. On se demande d’ailleurs bien à quoi peut ici servir le système de réduction de bruit qui équipe des écouteurs qui envoient vraiment un son très puissant, avec des basses marquées mais non gonflées.

Dans des registres plus sensibles, les Studio Buds achoppent cependant sur des aigus parfois métalliques et mal dégrossis. Ne comptez pas trop sur ces écouteurs pour profiter totalement de registres musicaux pointus.

Résistants à l’eau et à la transpiration (norme IPX4), disposant de la fonction Localiser pour être retrouvés en cas de perte, disponibles en noir, blanc ou rouge, les Studio Buds plairont d’abord aux aficionados de rythmes pêchus, de jeux vidéo musclés et de séries ou films d’action qui en mettent plein les oreilles. Si la finesse n’est pas leur fort, leur signature sonore est incontestable et bien assumée.

Autonomie : jusqu’à 24 heures. 149 euros.