Waterproof: Les caméras qui vous éviteront de noyer votre smartphone (même s'il est étanche)

SOUS L'EAU Top départ pour filmer vos premiers plongeons de l’été 2010 en laissant votre smartphone sur la plage et en utilisant une caméra vraiment faite pour aller tutoyer les murènes

Christophe Séfrin
— 
Prise en main de la GoPro Hero 9 Black — 20 Minutes
  • Si de très nombreux smartphones sont aujourd’hui étanches, leur vocation n’est absolument pas de vous accompagner au fond du grand bain et encore moins dans une eau salée.
  • Pour filmer les poissons ou vos délires subaquatiques, rien de tel qu'un appareil photo ou une caméra dédiés.
  • Malgré leur prix atteingnant parfois plusieurs centaines d'euros, ces équipements permettent aussi de barouder sans crainte de les abîmer.

En Full HD ou en 4K le grand bleu ? Pour immortaliser vos plongées de l’été, laissez votre smartphone avec votre serviette de bain et équipez-vous d’un appareil dont la vocation est bel et bien d’aller sous l’eau. L’ étanchéité des smartphones, si elle annoncée pour de plus en plus de terminaux, reste d’abord une sécurité en cas d’immersion accidentelle et en aucun cas le gage de pouvoir utiliser l’appareil pour photographier ou filmer sous l’eau. D’ailleurs, tout smartphone ayant été immergé perd de facto sa garantie constructeur. Raison de plus pour s’équiper sérieusement de matériel dédié à l’aventure. 20 Minutes vide son sac à dos et vous dévoile sa sélection.

La plus stable : la caméra GoPro Hero 9 Black

Etanche jusqu’à 10 mètres, la référence des caméras sous-marine offre deux options : filmer en 5K (5120 x 2280), afin de pouvoir ensuite zoomer dans les images sans trop en dégrader la qualité ou en 4K à 60 images capturées par seconde (60 i/s), ce qui donne une rare fluidité à la lecture.

La GoPro Hero 9 Black lancée à partir de 379 euros.
La GoPro Hero 9 Black lancée à partir de 379 euros. - GOPRO

Mais le vrai kiffe avec la Hero 9 Black​, c’est son incroyable système de stabilisation. Nommé Hypersmooth 3.0, celui-ci défie la qualité des prises de vues les plus improbables en livrant des images étonnamment stables, avec un système de verrouillage de la ligne d’horizon à orchestrer depuis l’écran tactile de 2,27’’/5,8 cm de la caméra.

Une image réalisée avec la GoPro Hero 9 Black.
Une image réalisée avec la GoPro Hero 9 Black. - GOPRO

Nouveauté : un second écran LCD en couleurs (non tactile) en façade de 1,4’’/3,55 cm. L’idée est de surfer sur le tsunami « selfies », mais aussi de réaliser du vloging (blog vidéo), une pratique très en vogue notamment pour les voyages. Voyages au cours desquels la GoPro prendra des photos de 23,6 mégapixels, et ce, sans risque d’être abîmée en cas de chute. Son autonomie : jusqu’à 90 minutes. Seul point noir : des menus de la marque, toujours ésotériques et compliqués à dompter… 429 euros.

La plus robuste : la caméra Sony RX0 II

La petite caméra RX0 II de Sony plongera à vos côtés jusqu’à 10 mètres de profondeur. L’appareil veut se démarquer de sa concurrente GoPro avec son écran orientable sur un axe fixe à 180°, mais celui-ci n’est pas tactile. Dommage que la vidéo n’excède pas 30 images/seconde et que la stabilisation de la RX0 II ne soit pas à la hauteur de celle de sa rivale.

La caméra RX0 II dispose d'une optique de 24 mm.
La caméra RX0 II dispose d'une optique de 24 mm. - SONY

Sony réussit cependant à tirer son épingle du jeu par la présence d’un capteur de 1’’, généralement privilégié sur les appareils photo compacts dits « experts ». Avec ses 15,3 mégapixels et son optique de 24 mm (équivalent 35 mm en photo argentique), la caméra RX0 II livre ainsi des images à la précision remarquable.

La caméra RX0 II se distingue par son capteur photo de 1 pouce.
La caméra RX0 II se distingue par son capteur photo de 1 pouce. - SONY

Le prix de vente de l’appareil qui résiste aux chutes jusqu’à 2 mètres et à la pression jusqu’à 200 kg reste cependant un budget qui peut calmer même les plongeurs les plus motivés… 729 euros.

La plus accessible : la caméra DJI Osmo Action

Etanche jusqu’à 11 mètres, la caméra Osmo Action tire son parti du savoir-faire de son constructeur dans l’univers des drones. Comment ? En proposant en vidéo une stabilisation électronique très efficace (mais au prix d’une latence à l’affichage d’une seconde environ, ce qui peut être un problème pour cadrer une scène). Baptisé Rocksteady, ce système peut rivaliser avec la stabilisation Hypersmooth de GoPro.

La caméra Osmo Action peut rivaliser avec la GoPro Hero 9 Black sur le terrain de la stabilisation.
La caméra Osmo Action peut rivaliser avec la GoPro Hero 9 Black sur le terrain de la stabilisation. - DJI

Filmant jusqu’en 4K à 60 images/seconde avec son capteur de 12 mégapixels, l’Osmo Action dispose outre son écran principal de 2,25’’/5,71 cm (tactile) un écran en façade de 1,4’’/3,55 cm (non tactile). On apprécie la qualité des images en lumière du jour, les possibilités créatives (Time Laps, Slow Motion 8x), la simplicité des réglages, la possibilité de modifier la luminosité ou le son d’une vidéo visionnée en glissant simplement son index à l’écran, ou le déclenchement à distance depuis une application. Un regret : malgré ses deux micros embarqués, l’Osmo Action peine à offrir un son à la hauteur de la qualité de ses images. 340 euros.

Un classique encore chic : l’appareil photo Olympus Tough TG-6

Le savoir-faire d’Olympus autour des appareils photo/caméras baroudeurs n’est plus à démontrer. Avec son Tough TG-6, la marque signe un appareil d’abord tout-terrain, capable de résister à l’écrasement (jusqu’à 100 kg), aux chutes jusqu’à 2 mètres, à la poussière, mais aussi à l’immersion.

Le Tough TG-6 reste une référence parmi les appareils photo baroudeurs.
Le Tough TG-6 reste une référence parmi les appareils photo baroudeurs. - OLYMPUS

Jusqu’à 15 mètres de profondeur sans caisson, le TG-6 (disponible en rouge ou noir) peut filmer jusqu’en 4K et gérer des ralentis jusqu’à 480 i/s. De quoi saisir et décomposer des scènes d’action, comme un plongeon !

Agréable à manipuler, prenant des photos en 12 mégapixels, le petit Olympus intègre même une boussole pour retrouver son chemin, un GPS pour géolocaliser ses images, un altimètre et un niveau. Une fois sorti du bain, on se plaira à immortaliser Dame Nature avec des photos macro jusqu’à 1 cm. Bémol : le petit compact n’a pas été renouvelé depuis son lancement en 2019. L’absence de prise USB-C pour sa recharge paraît ainsi parfaitement anachronique. 419 euros.

Aux fins fonds des grands fonds : l’appareil photo Nikon W300

Moins 30 mètres ! Les amateurs de plongée et autres aficionados de descentes en apnée pourront remonter à la surface de jolis souvenirs avec le W300.

Le W300 peut plonger jusqu'à moins 30 mètres.
Le W300 peut plonger jusqu'à moins 30 mètres. - NIKON

Disposant d’un capteur de 16 mégapixels, d’un altimètre, résistant aux chutes jusqu’à 2,4 mètres, le robuste W300 reste cependant très daté dans ses spécificités techniques avec son écran LCD là où de l’OLED serait apprécié, ou avec ses capacités vidéo limitées en 4K à 25 i/s là où 60 i/s offrent des résultats qui flattent vraiment la rétine. On apprécie cependant sa fonction Time Laps pour réaliser des accélérés avec le flux et reflux des vagues sur la plage ou un lever de soleil so romantic sur les sommets alpins ! 399 euros.