TikTok : Une vidéo montrant une décapitation devient virale sur la plateforme

RESEAUX SOCIAUX L’Académie de Dijon, alertée par plusieurs établissements, a signalé cette vidéo auprès de la plateforme Pharos

H. B.

— 

Illustration du logo de TikTok
Illustration du logo de TikTok — SOPA Images/SIPA

Les images, choquantes, sont devenues virales. De nombreux utilisateurs de TikTok, la plateforme prisée des jeunes, ont alerté ces derniers jours sur la diffusion d’une vidéo violente dans laquelle une personne se fait décapiter. Plusieurs signalements ont été effectués le week-end dernier, de nombreux internautes s’indignant que de telles images puissent circuler sur la plateforme.

« Une vidéo d’une personne se faisant décapiter tourne de partout sur les réseaux, donc si vous voyez le début d’un TikTok d’une gamine avec un short blanc et top noir surtout ne regardez pas !!! », alertait notamment un internaute. Le réseau social affirme avoir supprimé ce montage de sa plateforme le lundi 7 juin, mais la vidéo continue aujourd’hui de circuler sur d’autres canaux, notamment  Snapchat et WhatsApp.

Un montage qui fait croire à la décapitation d’une adolescente

Cette vidéo de décapitation serait un montage, composé de deux séquences différentes. On y voit d’abord une jeune fille aux longs cheveux noirs, vêtue d’un short blanc et d’un haut noir, dont le nom d’utilisateur est « mayengg03 », qui regarde la caméra sur un fond musical. Puis quelques secondes plus tard, le plan change soudainement, et on aperçoit alors une personne recroquevillée dans le coin d’une salle, vêtue d’un t-shirt noir, qui se fait trancher la gorge par deux individus.

« La vidéo originale a rapidement été supprimée », précise la plateforme TikTok, indiquant que la seconde partie de la séquence provenait d’un autre site. « Elle a été intégrée à une vidéo puis transférée sur TikTok », faisant ainsi croire que c’est la jeune fille de la première séquence qui se faisait décapiter, a indiqué un porte-parole du réseau social. Selon CheckNews, les images de la seconde partie de cette vidéo correspondent en réalité à un règlement de comptes qui s’est déroulé en 2019 au Mexique.

Cette vidéo, insoutenable, est aujourd’hui encore visible sur plusieurs sites. L’Académie de Dijon (Côte-d’Or) a alerté jeudi l’ensemble de ses établissements et les associations de parents d’élèves sur la potentielle exposition des collégiens et lycéens à ces images. « C’est une vidéo virale qui circule très vite. C’est compliqué de la contenir (…) C’est un contenu très violent et très choquant susceptible de heurter voire traumatiser les élèves », a expliqué le rectorat de Dijon, qui a également signalé jeudi la vidéo auprès de la plateforme Pharos.