Hérault : Grâce à la réalité virtuelle, Thomas Pesquet fera du vélo à Paris ou à Marseille depuis l'espace

ESPACE La technologie a été mise au point par l'entreprise héraultaise Fit Immersion

Nicolas Bonzom

— 

La technologie Fit Immersion permet de faire du vélo d'appartement tout en étant immergé sur des tracés réels
La technologie Fit Immersion permet de faire du vélo d'appartement tout en étant immergé sur des tracés réels — Fit Immersion
  • Lors de sa mission dans l’ISS, la station spatiale internationale, Thomas Pesquet utilisera la technologie développée par l’entreprise héraultaise Fit Immersion.
  • Cette application permet de pédaler sur un vélo d’appartement, tout en étant immergé, via un casque de réalité virtuelle, sur des tracés réels à 360°.
  • Ce dispositif n’est pas réservé à l’astronaute : le grand public peut, aussi, s’offrir l’application Fit Immersion, qui est adaptable sur tous les types de vélos.

Lors de sa mission de six mois à bord de la Station spatiale internationale, Thomas Pesquet fera du vélo (presque) comme s’il était sur Terre. L’astronaute français, qui décolle le 22 avril à bord de la navette Crew Dragon, embarquera avec lui dans l’espace un dispositif étonnant, mis au point par l’entreprise héraultaise Fit Immersion : cette application, qui a tapé dans l'oeil du CNES (Centre national d’études spatiales), permet, un casque de réalité virtuelle (un Oculus Quest) devant les yeux, de pédaler tout en étant immergé sur des routes bien terrestres.

On voyage ainsi dans les rues de Paris, de Saint-Pétersbourg, en Russie, et sur le col de la Gineste, entre Marseille et Cassis, « pendant que l’on fait sa séance sur un vélo d’entraînement », explique à 20 Minutes Dimitri Prikhodko, le fondateur de Fit Immersion. Ces parcours, qui ont été sélectionnés spécialement pour Thomas Pesquet, parmi la quinzaine disponible, ont été préalablement filmés en situation réelle, à 360°. Et pour que l’illusion soit parfaite, des pédales équipées de capteurs permettent par ailleurs à ces images d’être synchronisées avec la cadence que prendra l’astronaute.

« C’est complètement fou »

Que cette technologie s’envole avec Thomas Pesquet est un rêve pour cette jeune start-up. « On ne s’y attendait pas du tout, confie l’entrepreneur. Un matin, on a reçu un mail du CNES, c’est arrivé comme ça. C’est complètement fou de voir partir son application dans l’espace ! » Mais Thomas Pesquet (dont l’expérimentation est visible sur le site de l'Agence spatiale européenne) n’est pas le seul à pouvoir profiter de cette technologie immersive. C’est compatible avec tous les vélos, même les elliptiques : le grand public, lui aussi, peut s’offrir un pack Fit Immersion, pour arpenter de prestigieux tracés, tout en restant dans son salon. Ça coûte 199 euros avec un casque de réalité virtuelle à adapter sur son smartphone Androïd, et 599 euros avec un casque autonome.

La technologie Fit Immersion permet de faire du vélo d'appartement tout en étant immergé sur des tracés réels
La technologie Fit Immersion permet de faire du vélo d'appartement tout en étant immergé sur des tracés réels - Fit Immersion

« Nous avions, au départ, développé cette solution pour les salles de sport, poursuit l’entrepreneur, dont la start-up, créée à Montpellier, est incubée à Béziers. Puis, depuis le premier confinement, on s’est tourné vers le sport à la maison. » L’application permet, pour les plus compétiteurs, de mesurer l’évolution de la fréquence cardiaque et de la vitesse, et un coach virtuel est en soutien, pour accomplir l’objectif du programme.

C’est son expérience personnelle qui a donné il y a quelques années l’idée à Dimitri Prikhodko, qui pratique l’athlétisme à haut niveau, de créer cette application. « Je déteste vraiment le vélo d’appartement, sourit-il. Mais, je suis, parfois, obligé d’en faire. En découvrant la technologie de la réalité virtuelle, je me suis dit qu’il était possible d’inventer quelque chose pour rendre cette pratique un peu plus sympa ! » Il ne savait pas, encore, que son idée allait s’envoler à plus de 400 km au-dessus de la Terre.