Starliner : Le vol test de la capsule de Boeing vers l'ISS de nouveau repoussé

FAUX DEPART Ce nouveau retard est dû aux intempéries survenues au Texas ces dernières semaines

20 Minutes avec Agences

— 

La capsule Starliner lors de son décollage à Cape Canaveral (Floride), le 20 décembre 2019.
La capsule Starliner lors de son décollage à Cape Canaveral (Floride), le 20 décembre 2019. — Florida Today-USA TODAY NETWORK /SIPA

Une mission d’essai non habitée de la capsule spatiale de Boeing, Starliner, qui doit à terme servir de taxi pour acheminer des astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS), a de nouveau dû être repoussée, a déclaré la Nasa lundi. Cet essai, déjà reporté à début avril, va souffrir d’un nouveau retard, cette fois entraîné par le mauvais temps au Texas, qui a notamment provoqué de vastes coupures de courant dans cet Etat du sud des Etats-Unis.

« Nous avons perdu du temps avec la mauvaise météo à Houston, environ une semaine », a déclaré Steve Stich, responsable du programme des vols commerciaux de la Nasa, durant une conférence de presse. La nouvelle date est en cours d'« évaluation », a-t-il ajouté. Un test de Starliner avec des astronautes à bord est ensuite prévu, toujours en 2021, « pour le moment en septembre », a-t-il ajouté.

Beaucoup de retard par rapport à SpaceX

En décembre 2019, lors d’un premier vol d’essai, la capsule n’avait pas réussi à s’amarrer à l’ISS, et était revenue sur Terre prématurément. Un revers pour le géant de l’industrie aérospatiale. Depuis, son programme a pris beaucoup de retard par rapport à SpaceX, l’autre société choisie par la Nasa pour développer un véhicule permettant de rejoindre l’ISS depuis les Etats-Unis.

Sa capsule Crew Dragon a déjà acheminé des astronautes vers la Station en juin, puis en novembre 2020, et quatre autres, dont le Français Thomas Pesquet, s’y rendront à nouveau à son bord en avril prochain.