Coronavirus : Le marché de l’électroménager très nettement ragaillardi par l’effet Covid-19

HOME SWEET HOME Le bilan annuel du Gifam révèle qu’en 2020, les ventes d’appareils de petit et gros électroménager ont bondi sous l’effet du Covid-19

Christophe Sefrin
— 
L'effet Covid profite a profité aux ventes d'électroménager en 2020 — 20 Minutes
  • Avec des ventes en hausse de près de 5 % en volume en 2020, l’électroménager a su profiter de l’effet Covid selon le Gifam qui vient de dévoiler son bilan annuel.
  • Les appareils de cuisine, comme les machines à pain, ont connu une véritable envolée de leurs ventes, le « fait maison » ayant plus que jamais la cote.
  • Les Français, qui ont stocké plus de nourriture que d'habitude, se sont également rués sur les congélateurs et réfrigérateurs.

La crise, quelle crise ? Confinements, magasins fermés, couvre-feux… malgré les contraintes liées à la crise sanitaire, le marché de l’électroménager n’a pas souffert des conséquences du Covid-19 en France en 2020. Dévoilant son traditionnel bilan annuel, le Gifam (Groupement des marques d’appareils pour la maison) évoque même des « nouvelles très positives ». En effet, avec 56,4 millions d’appareils vendus, le marché du petit électroménager a vu ses ventes bondir de +4,9 % en volume (+11,2 % en valeur). Quant au gros électroménager, ses ventes sont restées stables en volume, mais ont quand même évolué positivement en valeur (+1,1 % en valeur).

Alors, quel type d’appareils, les Français ont-ils le plus acheté ?

Les ventes de machines à pain ont explosé de +82% en valeur en 2020, selon le Gifam.
Les ventes de machines à pain ont explosé de +82% en valeur en 2020, selon le Gifam. - PANASONIC

Le grand retour de la machine à pain

« Dans un contexte sanitaire défavorable, nous avons assisté à un intérêt croissant des ménages pour aménager et rendre leur intérieur plus agréable », note Brigitte Petite, présidente du Gifam. Le petit électroménager a ainsi connu « une croissance exceptionnelle ». Dans un contexte où 23 % des Français ont déclaré avoir été en télétravail, on a pu assister à un retour en grâce de la machine à pain, dont les ventes ont explosé de +82 % (en valeur). 15 % des Français posséderaient désormais une machine à pain, alors que l’on croyait l’équipement (très en vogue il y a 10-15 ans), relégué sur les étagères de l’oubli.

15% des Français possèdent désormais une machine à pain.
15% des Français possèdent désormais une machine à pain. - PANASONIC

Autres envolées, celle des ventes de machines à café (+55,8 %), des machines expresso (+15,3 %), des robots culinaires (+47,6 %) et même des friteuses (+25,5 %). Ainsi, le Gifam estime que 23 % des achats d’appareils de petit électroménager pour la cuisine ont bénéficié d’un effet crise. Parallèlement, c’est le « fait maison » qui profite de l’impact de la pandémie, avec 64 % des Français s’affirmant plus soucieux de la qualité de leur alimentation.

Les ventes de machines à café ont augmenté de +55% en 2020, selon le Gifam.
Les ventes de machines à café ont augmenté de +55% en 2020, selon le Gifam. - DeLonghi

Entretien de la maison et de la personne

D’autres secteurs, comme celui de l’entretien de la maison ont profité de la même dynamique avec un boom des ventes des aspirateurs robots (+42 %), des aspirateurs balai (+13 %) et même des nettoyeurs vapeur (+7,4 %). Nous l’avons d’ailleurs constaté à 20 Minutes : les offres des marques dans ce domaine se sont largement développées et nos tests de produits, comme avec les aspirateurs balai Triflex HX1 de Miele, V11 Absolute Extra de Dyson ou H -Free 500 de Hoover se sont multipliées pour mieux guider nos lecteurs dans leurs achats. Contraints de passer plus de temps à la maison, les Français ont également pris soin de leur personne.

Les aspirateurs robots (+42%) ont su tirer profit de l'effet Covid.
Les aspirateurs robots (+42%) ont su tirer profit de l'effet Covid. - iRobot

Les ventes d’appareil d’épilation et de rasage féminin ont augmenté de +12,3 %, celles appareils de soin masculin comme les rasoirs de +14 %. Alors que 9 % de nos compatriotes déclarent prendre plus soin d’eux depuis un an, 27 % des achats de produit de bien-être et de beauté seraient induits par la crise…

Congeler pour mieux stocker

La crise, c’est évidemment elle qui a conditionné les fortes ventes de certains appareils de gros électroménager. Le premier confinement a ainsi incité les consommateurs à s’acheter des congélateurs (ventes en hausse de +18 % après des années de recul) afin de pouvoir stocker de la nourriture et éviter d’aller en courses. Ainsi, 56 % des Français sont désormais équipés d’un congélateur.

Congélateur et réfrigérateurs ont connu des ventes en hausse de respectivement +18% et +2,1% en 2020, selon le Gifam.
Congélateur et réfrigérateurs ont connu des ventes en hausse de respectivement +18% et +2,1% en 2020, selon le Gifam. - Whirlpool

Avec une hausse de +2,1 %, les ventes de réfrigérateurs ont aussi « profité » de la pandémie. Et comme on ne se refait pas, nous nous sommes aussi massivement équipés de caves à vin (+7,5 %). Une certaine idée du bien-être à la maison… Le secteur de l’entretien du linge a lui aussi été logiquement impacté : les ventes de lave-linge ont augmenté de +2,8 % en 2020, celles de sèche-linge de 4,2 %. Ainsi, sans doute dans l’espoir de se prémunir des virus, 9 % des Français affirment davantage laver leur linge depuis un an, selon le Gifam.

Un recentrage sur la maison

Ce sont donc quelque 56,4 millions d’appareils de petit électroménager (pour un chiffre d’affaires de 3,7 milliards d’euros) et 15,6 millions d’appareils de gros électroménager (5,3 milliards) qui ont été achetés par les Français l’an passé. Rares sont les catégories de produits qui n’ont pas bénéficié de la crise. Citons le lave-vaisselle (-0,3 %), mais l’évolution de ses ventes reste stable.

Plus largement, ce sont aussi les appareils d’électronique grand public qui ont vu leurs ventes s’envoler en 2020. Celles des téléviseurs (5 millions de ventes) sont significatives, celles des ordinateurs avec un marché en hausse de près de 20 %, également. Une tendance qui ne devrait pas s’arrêter là. En décembre 2020, 51 % des Français interrogés affirmaient avoir envie d’améliorer leur logement et ses équipements.