Triflex HX1 Pro: L'aspirateur de Miele est-il plus efficace que son rival, le Dyson V11 Absolute Extra?

ASPIRATEUR Pour préserver un intérieur sain, l’aspirateur balai Triflex HX1 de Miele tente de concurrencer le champion du nettoyage, le V11 Absolute Extra du concurrent Dyson

Christophe Séfrin

— 

L'aspirateur balai Tryflex HX1 Pro de Miele au banc d'essai — 20 Minutes
  • Alors que les ventes d’aspirateurs balai fonctionnant sur batterie explosent en France, Miele inaugure avec son Triflex HX1 Pro son premier modèle.
  • Décliné de 499 euros à 699 euros, cet aspirateur joue l’originalité avec une modularité qui, bien que pratique, peut s’avérer contraignante.
  • Sa commodité d’entretien et la qualité de son aspiration restent cependant de vrais atouts.

A quelques encablures de la rentrée, l’heure du grand ménage a sonné ! Pour briquer son intérieur parfois un peu délaissé cet été, les aspirateurs balai ont le vent en poupe. Face au récent Dyson V11 Absolute Extra, véritable maître étalon en la matière (vendu 649 euros), la concurrence s’active. La maison Miele réplique avec son Triflex HX1, son tout premier aspirateur balai. Décliné en trois modèles vendus de 499 euros à 699 euros, l’appareil est un rival très sérieux que « 20 Minutes » a pu tester.

Le Triflex HX1 de Miele joue la carte de la modularité.
Le Triflex HX1 de Miele joue la carte de la modularité. - MIELE

Solidité mais poids élevé

Disons-le : pour un aspi, il a de la gueule. Miele (une entreprise familiale qui existe depuis 1899) a fait plancher ses designers. Résultat : sous ses différents plastiques noirs alternant les textures et finitions (lisse, granuleuse, nid d’abeille…), son Triflex HX1 a des allures d’appareil haut de gamme. Au moment du fameux unboxing (le déballage), on se retrouve face à une sorte de Lego qu’il s’agit d’assembler.

Tout se clipse et se déclipse et les différents éléments (supports de fixation, tuyau, brosses, suceurs -c’est comme cela qu’on appelle certains embouts !-) donnent une vraie sensation de solidité. Premier constat néanmoins : avec 3,66 kg, l’appareil qu’il va falloir manipuler d’une seule main pèse son poids. A titre de comparaison, le Dyson V11 Absolute Extra que nous trouvions déjà bien lourd « ne pèse » que 3 kg.

Un aspirateur modulable

Originalité : Miele propose d’utiliser l’aspirateur en en modifiant l’assemblage. En mode « Confort », le bloc-moteur et la batterie sont situés en bas. Ainsi constitué, le Triflex HX1 offre à l’essai une sensation de plus grande légèreté et se manipule avec une belle aisance.

Le Tryflex HX1 assemblé en mode Confort.
Le Tryflex HX1 assemblé en mode Confort. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Autre atout : l’aspirateur peut ainsi être placé en position « parking », en tenant debout tout seul. A l’usage, c’est un véritable avantage, tant pour le ranger, que lorsque l’on doit marquer une pause quand on fait le ménage. Mais problème : impossible de le glisser sous notre canapé ou meuble TV lorsque l’HX1 est ainsi constitué…

Après un petit démontage/remontage, la seconde option consiste à installer le moteur et la batterie en haut du tuyau, juste sous la poignée. Plus fatigant à utiliser (tout le poids est dans la main), l’appareil se fait plus aventureux et flexible dans son utilisation.

Le Tryflex HX1 en mode Stick, plus simple à manipuler dans les zones difficiles.
Le Tryflex HX1 en mode Stick, plus simple à manipuler dans les zones difficiles. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

On constate instantanément qu’il est aussi beaucoup plus facile à avancer dans des endroits moins commodes d’accès. Son centre de gravité déporté vers la main le rend aussi plus agile. Et ainsi configuré, l’appareil devient un véritable bras armé pour faire la guerre aux toiles d’araignées au plafond, par exemple. Mais finie la position « parking », le Triflex HX1 ne pouvant plus tenir debout tout seul.

Le Triflex HX1 dans sa configuration aspirateur à main.
Le Triflex HX1 dans sa configuration aspirateur à main. - MIELE

Enfin, l’aspirateur peut être utilisé comme simple aspirateur à main. Délesté de son tuyau principal, on peut lui greffer ses petits accessoires pour les poils de chat et chien (sur le modèle dit « Cat & Dog »), ou pour aspirer dans des endroits plus difficiles d’accès, voire sur des tissus.

La brosse du Dyson s’excite davantage

De son côté la brosse principale du Triflex HX1 peut partir à l’assaut de sols durs ou de moquettes. Pas franchement à l’aise sur les tapis à poils épais, elle donne néanmoins satisfaction dans la plupart des cas. Intégrant un éclairage LED sur les deux modèles les plus chers du Triflex HX1 comme celui que nous avons testé, elle a ainsi tôt fait d’attirer l’attention de l’utilisateur sur les bouloches qui se cachent çà et là, et les petites saletés qu’il ne discernerait pas forcément d’un simple coup d’œil.

La brosse rotative adapte sa vitesse à la nature des sols.
La brosse rotative adapte sa vitesse à la nature des sols. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Autre point positif : la brosse module toute seule son intensité de rotation selon la nature des sols. Plus ceux-ci sont épais, plus elle se montre besogneuse. Le système est assez efficace, cependant bien moins que celui de la brosse « High Torque » du V11 de Dyson qui, elle, s’excite comme une folle dès qu’un sol lui oppose une quelconque résistance.

La propreté au prix fort

Constat après plusieurs grands nettoyages : la poussière trépasse. L’autonomie annoncée (60 minutes) reste moindre que celle constatée (45 minutes environ). Sur ce terrain, le Dyson V11 Absolute Extra possède un avantage indéniable avec son écran qui indique en continu l’autonomie restante de l’appareil.

Sur le principe de la filtration cyclonique (particules et poussières plus petites sont séparées dans deux collecteurs différents), le Triflex HX1 est un partenaire d’entretien zélé. Qui plus est, il se nettoie très simplement, son collecteur pouvant s’extraire en un tournemain pour être vidé dans une poubelle. Parmi les trois modèles proposés par Miele (HX1 vendu 499 euros ; HX1 « Cats & Dog » vendu 649 euros et HX1 Pro avec deux batteries vendu 699 euros), le plus abordable donnera satisfaction. Mais attention : il ne dispose pas de filtre HEPA (le top de la filtration qui retient 99,97 % des particules de 0,3 micron). De leur côté, les deux modèles haut de gamme semblent bien cher face à une concurrence plus abordable. Enfin, nous restons finalement dubitatifs sur l’aspect modulable de l’aspirateur qui, a l’usage impose quand même des manipulations un peu contraignantes.