Données personnelles : Google teste des solutions pour remplacer les cookies des sites tiers

VIE PRIVÉE L'objectif du géant américain est de continuer à pouvoir afficher des publicités adaptées aux internautes sans utiliser les cookies tiers

20 Minutes avec agence

— 

Illustration de Google.
Illustration de Google. — Marcio Jose Sanchez/AP/SIPA

Google veut remplacer les cookies tiers. Ces derniers, qui permettent d’afficher des publicités pertinentes en fonction de l’internaute et donc de générer plus de revenus en ligne pour les publicitaires, sont critiqués pour leur gestion des données personnelles.

En effet, ces cookies permettent aussi de suivre l’activité d’un utilisateur d’un site à l’autre, et posent donc des problèmes de confidentialité. Google souhaite donc poursuivre l’affichage de publicités ciblées, qui génère énormément de revenus, tout en protégeant les internautes, rapporte Presse-Citron.

« Un signal de remplacement efficace »

L’idée serait donc de se débarrasser des cookies tiers, déjà bloqués par plusieurs navigateurs, et de les remplacer par d’autres technologies. Dans un billet de blog publié ce lundi, Google explique avoir développé une technologie baptisée Federated Learning of Cohorts (Floc), qui permettrait d’afficher des publicités pertinentes sans utiliser de cookies tiers.

Cette technologie remplace les cookies tiers en « regroupant de grands groupes de personnes ayant des intérêts similaires », explique une responsable de Google. Grâce au Floc, les utilisateurs sont cachés « dans la foule » et un traitement sur l’appareil est utilisé pour garder l’historique Web d’une personne privée sur le navigateur.

Concernant les publicités ciblées, « Floc peut fournir un signal de remplacement efficace pour les cookies tiers », poursuit la responsable. Les premiers tests de cette technologie sont prévus pour début 2021. Mais Floc ne pourra pas remplacer seul les cookies tiers. Google va faire des propositions d’autres solutions afin de compléter ce système.