Signal : La messagerie chiffrée a été téléchargée 47 millions de fois en deux semaines après le bad buzz de WhatsApp

TOUR DE FORCE Le nombre de personnes ayant téléchargé l’application a bondi de 9.500 % entre le 4 et le 17 janvier

20 Minutes avec agence

— 

De nombreux utilisateurs de WhatsApp privilégient désormais Signal.
De nombreux utilisateurs de WhatsApp privilégient désormais Signal. — ISOPIX/SIPA

Le boom de Signal ne se dément pas. Selon Sensor Tower, un institut spécialisé dans les données des applications mobiles, la messagerie chiffrée américaine a été téléchargée 47 millions de fois dans le monde entre le 4 et le 17 janvier. Un essor qui peut être imputé au bad buzz dont souffre WhatsApp depuis deux semaines, rapporte Le Figaro.

L’application détenue par Facebook a été massivement désinstallée depuis l’annonce d’un changement dans ses conditions d’utilisation. A partir du 8 février prochain, WhatsApp comptait partager les données de ses utilisateurs avec le réseau social de Mark Zuckerberg et ses autres entités.

Un bond fulgurant

La messagerie a finalement reporté le problème au 15 mai prochain. La société s’est défendue en expliquant que cette mesure était avant tout destinée à aider des entreprises à mieux communiquer avec leurs clients via la plateforme. Mais le mal était déjà fait.

De nombreux utilisateurs de WhatsApp se sont tournés vers Signal, qui est souvent considérée comme l’une des messageries les plus sécurisées du marché. D’après Sensor Tower, l’appli avait été téléchargée sur seulement 491.000 appareils entre le 21 décembre et le 3 janvier dernier. Un chiffre qui a augmenté de 9.500 % au cours deux semaines suivantes.

La polémique profite aussi à Telegram

La bourde de WhatsApp a aussi profité à Telegram, la messagerie chiffrée créée par deux Russes. Cette dernière a été téléchargée 33 millions de fois entre le 4 et le 17 janvier. Sa croissance s’élève à 150 % par rapport aux quinze jours précédents.

Mais la filiale de Facebook est loin d’être blacklistée par tout le monde. A la même période, elle a été installée sur 19 millions d’appareils. Le nombre de téléchargements de l’appli repart même à la hausse à mesure que la polémique s’affaiblit. WhatsApp a ainsi été téléchargée 1,2 million de fois le 14 janvier, contre 1,5 million de fois le jour suivant.