MeowTalk traduit les miaulements d'un chat pour ses propriétaires

MIAOU L'application associe chaque miaulement à une des dix interprétations préprogrammées dans l'application, comme « Donne-moi à manger » ou « Je veux sortir »

20 Minutes avec agence
— 
« MeowTalk » traduit les miaulements d'un chat pour ses propriétaires (illustration)
« MeowTalk » traduit les miaulements d'un chat pour ses propriétaires (illustration) — Eva HAMBACH / AFP

MeowTalk promet à ses utilisateurs de traduire les miaulements de leur chat. Le programme encore en cours de développement relie plus exactement le son émis par le chat à une des dix interprétations proposées. Parmi celles-ci, on trouve « Donne-moi à manger », « J’ai mal » ou encore « Je veux sortir », indique GeekWire, qui s’est entretenu avec le créateur de l’application.

Ce dernier précise avoir utilisé l’apprentissage automatique, la science des données et l’analyse vocale pour la mettre au point. Cette dernière est disponible pour les smartphones fonctionnant sous iOS ou sous Android. En plus des « traductions » universelles applicables à tous les chats, MeowTalk propose une personnalisation.

« Etre plus proche de [son] chat »

Cette fonctionnalité permet aux maîtres d’un félin d’indiquer au logiciel ce que veut réellement son animal, en fonction de ses miaulements. L’algorithme utilise ensuite ces nouvelles informations pour affiner son interprétation. Les chats ne partagent en effet pas un langage universel. Chaque individu crée son propre vocabulaire qu’il utilise systématiquement.

Le développeur travaille sur l’application depuis que l’entreprise Akvelon l’a autorisé à se concentrer sur ce projet il y a quatre mois. Javier Sanchez, qui a travaillé chez Amazon un an et demi, qualifie l’appli de « mini-version d’Alexa » qu’il a fallu « réussir à faire fonctionner ». L’ingénieur estime que les mesures sanitaires de lutte contre le coronavirus rendent sa plateforme encore plus importante.

« Un outil comme celui-ci peut aider les gens à être encore plus proches de leur chat, particulièrement s’ils ne peuvent pas rencontrer d’autres humains régulièrement, analyse-t-il. Donc ça peut vraiment changer la donne ». Akvelon travaille aussi à la mise au point d’un collier connecté pour chats. A terme, l’objet intelligent pourrait traduire instantanément un miaulement grâce à MeowTalk ou envoyer un SMS au maître d’un chat voulant rentrer chez lui.