« On prend l’Europe, on l’encule à deux »… Un tweet jugé homophobe de Winamax suscite l’indignation sur le Web

RESEAUX SOCIAUX Sur un montage d’une photo du groupe PNL, le community manager du site de pari sportif en ligne a remplacé la tête des deux artistes par les logos du PSG et de l’OL, avec la légende « On prend l’Europe, on l’encule à deux »

H. B.
— 
Sur un montage d’une photo du groupe PNL, le CM a remplacé la tête desartistes par les logos du PSG et de l’OL, avec la légende suivante: “On prend l’Europe, on l’encule à deux”.
Sur un montage d’une photo du groupe PNL, le CM a remplacé la tête desartistes par les logos du PSG et de l’OL, avec la légende suivante: “On prend l’Europe, on l’encule à deux”. — Capture d'écran Twitter

La victoire de l’Olympique de Lyon face à Manchester City samedi soir en Ligue des champions a donné lieu à des scènes de liesse et à des réactions de joie, notamment sur les réseaux sociaux. Après la victoire du PSG mercredi face à Atalanta Bergame, ce sont deux clubs français qui se retrouvent cette année en demi-finale de la prestigieuse compétition.

Le community manager de Winamax s’est laissé emporter par cette euphorie en postant sur Twitter un message qui a suscité de très nombreuses critiques. Sur un montage d’une photo du groupe PNL​, le CM du site de pari sportif en ligne a remplacé la tête des deux artistes par les logos du PSG et de l’OL, avec la légende « On prend l’Europe, on l’encule à deux ». Un message faisant référence à un titre du groupe de rap, « Celsius », qui début par ces mots : « On prend l’rap, on l’encule à deux ».

« Votre tweet est à vomir »

De nombreux internautes ont dénoncé sur les réseaux sociaux une insulte « homophobe». Le tweet a même fait réagir la ministre des Sports. Sérieusement Winamax, vous vous croyez où ? Votre tweet est à vomir. Twitter, ça ne vous dérange pas de laisser passer ce genre de messages ? », a tweeté  Roxana Maracineanu.

Marlène Schiappa a également dénoncé le caractère homophobe du tweet, rappelant que le verbe utilisé par le community manager est une insulte homophobe. « On peut, bien sûr, se contenter de répéter ce qu’on a toujours entendu. On peut aussi réfléchir à la portée de nos propos publics », a notamment tweeté la ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté.

Malgré les réactions indignées de nombreux internautes, le community manager de Winamax ne semble pas avoir été touché par la polémique, à en juger par sa réponse à l’un des internautes qui l’interpellait.