PSG – Leipzig : Le Bayern ? Ce serait « une erreur » de penser à ce qui vient après la demie, calme Ander Herrera

FOOTBALL Ander Herrera se méfie du prochain adversaire du Paris Saint-Germain, le RB Leipzig

William Pereira

— 

Ander Herrera
Ander Herrera — VSPress/SIPA

De notre envoyé spécial à Lisbonne,

« Désolé pour mon mauvais français. » Ander Herrera quitte son fauteuil après avoir répondu pendant un gros quart d’heure aux questions du collège de journalistes français présents à Lisbonne​ dans une conférence sur Zoom où l’Espagnol a brillé par son français quasiment impeccable, même s’il vous dira toujours l’inverse. Pas du genre fanfaron, le Basque. Ne comptez donc pas sur lui pour manquer de respect au prochain adversaire du Paris Saint-Germain en Ligue des champions, le RB Leipzig.

« Leipzig a joué un football fantastique contre l’Atlético, a déclaré l’Espagnol, et pourtant c’est pas facile de jouer contre l’Atlético, je le sais d’expérience [il a joué à l’Athletic Bilbao]. Ils ont des défenseurs qui viennent beaucoup avec le ballon au milieu du terrain, on doit les respecter et préparer le match le mieux possible. » Même le 8-2 infligé par le Bayern Munich au Barça ne saurait le dévier de son prochain objectif dans ce Final 8 à Lisbonne.

Je pense que tout le monde a été impressionné après le résultat du Bayern parce que ça doit être la première fois de l’histoire que quelque chose comme ça se passe en quarts. Mais on préfère se concentrer sur Leipzig, on ne peut pas penser à ce qui va se passer après. Leipzig c’est notre objectif. On fait une très grande erreur si on pense déjà aux équipes à venir. »

Sessions Netflix avec Juan Bernat

Herrera estime que la formation est-allemande aura l’avantage de jouer avec un peu moins de pression sur les épaules, par rapport au PSG, pour qui la Ligue des champions est un réel objectif depuis l’arrivée de QSI. « J’ai joué à Bilbao, et je sais que quand tu joues contre les grandes équipes, tu n’as pas la pression de gagner le match et quelques fois c’est bon pour toi, explique-t-il. On a les capacités et la possibilité de gagner la demie mais il faut savoir qu’ils vont jouer très libres. Ils vont être très dangereux. »

Bien attaquer, bien défendre et se montrer plus réalistes seront les clés de la rencontre d’après le milieu de terrain parisien. Bien se détendre avant, aussi. « Avec Bernat on suit I am a killer sur Netflix en ce moment. » Sûrement en VOSTF, pour perfectionner son français.