Ligue des champions: Le Barça prend la pire dérouillée de son histoire contre le Bayern (8-2), revivez l'humiliation en direct

FOOTBALL La plus grosse affiche de ces quarts de finale sur le papier

J.L.

— 

Thomas Muller est immortel.
Thomas Muller est immortel. — Manu Fernandez / POOL / AFP

Bon je vais attendre les réactions et préparer un papier sur ce moment d'histoire. Je quitte ce live. Merci d'avoir vécu ça avec moi, on s'en rappelera longtemps. 

L'arbitre arrête la démonstration bavaroise. On en a le souffle coupé, franchement. Quel match, quelle équipe. Ils ont désintégré le Barça. WAHOU. 

 

 

91e: Du coup je sais pas trop si j'ai envie de voir Lyon se qualifier demain soir. Autant éviter de passer pour des rigolos la semaine prochaine. 

89e: Coutinho qui met un doublé. Je sais plus quoi vous dire. Comment prévoir une branlée pareille ?????

88eEZJEKZJRKZRZEJORHEORJAKOJEKRAJRKLAEJRKLAELRJ

85e: COUTINHO C'EST PLUS LE CALICE LA IL FAUT APPELER LES URGENCES !!! SEPTIEME BUT. Les Espagnols ne défendent plus. Affreux. 7-2. 7-2. 7-2. 7-2. 7-2. 

84e: Flick en profite pour faire tourner un peu. On va voir Tolisso et Hernandez dix minutes

83eIL EST VALABLE. 6-2 BALLES NEUVES. LES JOUEURS SONT PRETS. 

82e: LEWANDOWSKIIIIIIIIIIIIIIIIIII LE VOILA !!!!!!!!!Ah attendez je me demande s'il est pas hors-jeu. 14e but du Polonais dans cette C1 s'il est accordé. Me semblerait que non. 

80e: Aahah j'avais raté cette parodie de la meilleure scène de Brooklyn nine nine par Alphonso Davies, décidément un homme plein de talent

 

76e: Enfin un éclair de Messi, le premier de la soirée. Mais la frappe est trop tendre. L'Argentin va aller finir sa carrière à Rosario le barça va pas comprendre ce qui lui arrive. 

73e: Et la rentrée transparente de Griezmann quel drame encore. Pendant que Flick fait entrer Coutinho, le flop intersidéral que le Barça essaie de refiler à droite à gauche. Il va revenir d'ailleurs parce que le Barça ne le retiendra pas. 

71e: Quique bientôt viré Setien envoie Ansu Fati se faire massacrer par l'artillerie prussienne. Cadeau mon grand. 

68e: Impatient de lire la presse catalane demain. Miam.

 

65e: COMAN PAS ASSEZ CHAUD !!!! Le Français vient de rentrer et il manque un peu de vitesse alors que le sixième lui tendait les bras. Encore un ballon récupéré par les Allemands presque dans la surface catalane...

62e: OH MAIS DAVIES NOM DE ZEUS IL VIENT DE PONCTIONNER LA MOELLE EPINIERE DE SEMEDO !!! Kimmich n'a plus finir le boulot. Wahou. La chevauchée wagnérienne. 

59e: La fragilité défensive du Barça est une piste, quand même, pour le PSG dans l'optique d'une finale éventuelle. Ou pour Lyon, un peu avant, après tout. 

56e: SUAREZ QUI SE REVEILLEEEEE QUEL BUT !!! Feinte de frappe monumentale sur Boateng qui se laisse berner comme un chaton apeuré. L'Urugayen venait de mettre une vilaine semelle à Thiago, on préfère le voir comme ça. 4-2. Et si ?

53e: But refusé à Lewandowski qui a croqué un peu sur le début de l'action (hors-jeu). Tu sens que le mec comprends pas pourquoi il a pas encore marqué dans un match porte ouverte. 

51e: GOREEETZKAAAAAAAA AU DESSUS !!! Je crois que c'est Kimmich qui donne ce bonbon encore. Les Allemands ont décidé qu'ils ne feraient pa de prisonnier. On rase tout et on s'en va. 

48e: On a déjà frôlé le drame sur cette ouverture magistrale de Neuer pour Muller un peu trop lent pour finir. Peut pas tout faire non plus Saint Thomas. 

46e: Ca reprend avec Griezmann pour aller compter les corps sous les décombres. On attend une conférence internationale menée par Macron pour sauver la Catalogne. 

Mi-temps. Personnellement je vais prendre une douche pour m'hydrater. J'étais pas prêt. 

44e: ARF SUAREZ DANS LE DOS TROP COURT !!! Sa reprise est top mollassonne. Le Bayern continue à défendre à 83 mètres de son but avec une assurance affolante mais avec un neuf aussi lent que Luisito, évidemment, ça craint moins. 

42e: AHAHAHAHAH LES MUTANTS

 

40e: On respire un peu, enfin. Du mal à me remettre de cette leçon de football. Je pense à Quique Setien qui va retrouver ses vaches dés demain. Son passage sur le banc du barça est un immense échec. 

37e: Pas mieux pour décrire ce qu'on est en train de voir

 

35e: Vraiment l'impression de revivre Brésil-Allemagne. On reparlera de ce match pendant quelques années, croyez-moi. Même si je me souviens d'un 7-0 sur les deux matchs en 2013 qui avait pas mal piqué les yeux aussi. 

32eMULLER ENCORE ON PART SUR UNE DEMONTADA HISTORIQUE !!! Les Catalans se font saucer physiquement mais d'une force. Lenglet se fait de nouveau passer devant c'est terrible. 

30e: TER SEGEN CA SUFFIT MAINTENANT !!! Enième relance manquée et Lewandowski n'est pas assez précis pour concrétiser. Le Barça va en prendre huit je vous jure. 

28e: GNABRY C'EST LA FOLIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIE !! Le rouleau-compresseur bavarois bordel ça va trop vite pour cette terre. Remise belouga de Muller dans la course de Gnabry qui fusille Ter Stegen. 3-1. Branlée on her way. 

26e: TER STEGEN QUI RATTRAPE SA BOULETTE !!! Lewandowski traînait sur ce centre pas clair de Perisic. Le gardien du Barça, si fort d'habitude, est très fébrile ce soir. Trop. Peut-être le fait de se frotter à Neuer...

24e: Match d'une violence incroyable. Les deux défenses sont au bord du gouffre sur chaque action. Lenglet est signalé hors-jeu sur un centre rentrant de Messi mais sa tête avait frôlé le poteau. 

21e: PERISIC LA MINAAAAAAASSE !!!!! Le Bayern repasse devant après une récupération de chien de la casse de Gnabry qui libère Perisic sur l'aile gauche. . Cette équipe laisse des espaces mais alors avec le ballon une machine de guerre. 2-1

19eMESSI LA SPECIALE SUR NEUER  CA NE RENTRE PAS!!!! Tout le monde la voyait déjà petit filet opposé, as usual. Chaque renversement sur le côté gauche laisse Davies en solo contre Messi ET Semedo. C'est impressionnant

16e: Gortezka qui manque sa tête. Grosse pression sur les buts catalans le Barça ne sort plus un ballon. Même pas eu le temps encore de se remettre ce petit plaisir lors du dernier match dont on se souvienne entre les deux ogres

 

13e: L'intensité de ce quart de finale j'ai pas de mots. Les deux équipes sont au bord de la rupture, le Bayern cherche le KO sur chaque attaque et se fait trouer sur chaque perte de balle. On va voir dix buts pas possible autrement. 

10e: Point stat pour souffler un peu après ces dix minutes incroyables. Quel rythme de fou dire qu'ils font ça sans public. Pas le même sport qu'hier soir. 

 

8eSUAREEEEZ LE FACE A FACE !!!! ET LE POTEAU DERRIERE !!! Bordel mais les Allemands défendent comment le Brésil en 2014. Des enfants. Alaba dans tous les mauvais coups. Début de match de barbare. 

6eALABA CONTRE SON CAMP C'EST N'IMPORTE QUOI  !!! De son mauvais pied l'Autrichien veut dégager comme Boatenfg tout à l'heure sauf qu'il lobe son gardien. 1-1. Quelle entame mes aïeux. 

4e: THOMAS GROSSE BERTHA MULLER !!!! Le Bayern récupère et joue à 3000 à l'heure. Papy Muller s'appuie sur Lewandowski et envoie une frappe un peu moisie dans le petit filet de Ter Stegen un peu lent. 1-0 déjà pour les Allemands

3eBOATEEEEEEEEEENG LE SAUVETAGE !!!! Le contre éclair du Barça et je crois que c'est Semedo qui envoie un centre fuyant qui arrait droit sur Suarez. Ca commene fort. 

2e: Ah et j'ai oublié de parler de ce duel savoureux entre Neuer et Ter Stegen, le passé (bientôt?) et le futur de la sélection allemande. Tout le monde sait qui est le meilleur mais faut voir le lobbying du Bayern pour que Neuer reste titulaire en sélection

1eVAMOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOS !!!

20h54: Le duel des deux meilleurs joueurs de la saison en statstique. Petit avantage pour le Bavarois, bien plus décisif en C1, qui plus est

 

20h45: Ca s'échauffe tranquillement à Lisboa. Le soir ou jamais pour le Barça, qui a fait peine à voir toute la saison. Du mal à y croire de mon côté, et vous?

20h38: Au rayon bonnes nouvelles pour les champions du monde tricolores, ça ne s'arrange pas pour Samuel Umtiti, resté chez lui en raisons de ses douleurs récurrentes au genou. L'ancien lyonnais a chopé le Covid. 

 

20h34: Pas de triomphalisme franco-français non plus si on se penche sur la compo bavaroise. Pavard est blessé, Coman revient à peine de blessure et passe derrière Perisic, et Hernandez et Tolisson sont sur le banc, comme d'habitude. Beaucoup de questions qui se posent en cette année d'Euro (normalement).

 

20h30: Sans plus attendre, des nouvelles des deux onze de départ. Comme pressenti par la presse catalane, Antoine Griezmann est laissé sur le banc au profit de Vidal. Ce qui dit à la fois beaucoup de ce qu'est devenu le Barça et de la pertinence du choix du champion du monde d'y venir. 

 

20h27: Salut la famille, le repas vient de se terminer à la maison, les enfants sont (presque) couchés, notre envoyé spécial à Lisbonne est à la conf' des Lyonnais, et on a une demi-heure pour monter en pression. C'est donc une soirée qui s'annonce bien.

Le scepticisme du début de semaine a laissé place à une forme d’enthousiasme de jeunesse. Oui ce Final 8 est une sacré bonne idée, même sans public, et voir les plus grandes équipes d’Europe se départager sur un match sec fait remonter les palpitations des grands souvenirs de Coupe du monde. On a stressé comme des malades pour le PSG l’autre soir, on a regardé Leipzig-Atletico avec curiosité pour connaître son adversaire, mais en attendant l’OL demain, ce soir on profite juste du spectacle. Deux des meilleures équipes de la décennie, avec un favori très clair sur la forme du moment​, le Bayern. Mais Messi joue de l’autre côté, alors tout est possible. RDV à 21h pour en profiter.