Sécurité routière : Volvo bride le moteur de ses voitures à 180 km/h

CHOIX ÉTHIQUE Avec l’instauration de ce bridage, le constructeur réaffirme sa volonté d’être un pionnier en termes de sécurité routière

20 Minutes avec agence

— 

Image d'illustration d'un logo Volvo.
Image d'illustration d'un logo Volvo. — GABRIEL BOUYS / AFP

Afin de garantir la sécurité de ses utilisateurs sur les routes, Volvo a décidé de brider ses véhicules à une vitesse maximale de 180 km/h. Cette décision avait été annoncée au début de l’année 2019 et le constructeur vient de l’appliquer sur ses lignes de production, rapporte le média spécialisé Top Gear.

Dans un communiqué, la marque rappelle que les excès de vitesse sont « l’une des causes les plus fréquentes d’accidents mortels sur la route » et que « les gens n’ont qu’une faible compréhension des dangers qui [y] sont liés ». Le constructeur estime « ni les technologies embarquées, ni des infrastructures bien conçues ne suffisent plus à éviter les blessures graves et les décès en cas d’accident ».

Opter pour « sauver des vies »

Comme son concurrent Ford, Volvo offrira la possibilité aux utilisateurs d’utiliser une clé programmable pour brider encore plus la voiture. Pour le constructeur, tout cela fait partie de son « obligation de perpétuer sa tradition de pionnier [dans la sécurité routière] en prenant part au débat sur les droits et les devoirs des constructeurs automobiles » concernant le choix de « sauver des vies ». La décision de brider les véhicules a en effet suscité la polémique.

« Un constructeur automobile a la responsabilité de contribuer à améliorer la sécurité routière. Notre technologie de limitation de vitesse et le dialogue qu’elle a initié s’inscrivent dans cette démarche », assume Malin Ekholm, directrice du centre Volvo en charge de la sécurité.