Coronavirus : Ces masques ne bloquent pas la reconnaissance faciale de vos smartphones

SMARTPHONES Un site propose d’imprimer son visage sur un masque de protection afin de continuer à dévérouiller son téléphone avec son visage

20 Minutes avec agences

— 

A l'aéroport de Wuhan, le masque est déjà de rigueur.
A l'aéroport de Wuhan, le masque est déjà de rigueur. — Takyuki Hamai/AP/SIPA

Avec la propagation du Coronavirus, l’utilisation de masques de protection se multiplie. Cependant, ce type d’accessoire empêche le bon fonctionnement de la reconnaissance faciale, une technologie présente sur de nombreux smartphones. Face à ce problème, le site Faceidmasks propose d’imprimer son visage sur un masque afin de continuer à déverrouiller son appareil sans avoir à saisir son code personnel, rapporte le site spécialisé Presse-Citron.

L’objectif de ce procédé d’impression est de permettre aux utilisateurs de smartphones utilisant la reconnaissance faciale de continuer à déverrouiller leur appareil avec le port du masque. Cependant, contrairement à ce qu’indique le nom du site Faceidmasks, il semblerait que ce type de procédé ne fonctionne qu’avec les systèmes de reconnaissance faciale en 2D.

Une efficacité limitée

Les systèmes de reconnaissance faciale en 3D, à l’instar de Face ID d’Apple, sont beaucoup plus performants et ne devraient donc pas fonctionner avec un masque. Une manière plus simple et certainement plus efficace de contourner le problème du port de masque de protection est d’enregistrer un second visage sur son smartphone.

La plupart des appareils utilisant la reconnaissance faciale permettent d’enregistrer au moins deux visages. L’un avec et l’autre sans masque, par exemple.