Coronavirus EN DIRECT : Les premiers passagers du Diamond Princess débarquent... Plus de 2.000 morts en Chine...

LIVE Vivez en direct avec nous les dernières actualités sur l’épidémie  

J.-L. D. & F.P.

— 

Une passagère du Diamond Princess retrouve la terre ferme au Japon après 14 jours de quarantaine, le 19 février 2020.
Une passagère du Diamond Princess retrouve la terre ferme au Japon après 14 jours de quarantaine, le 19 février 2020. — Jae C. Hong/AP/SIPA

L'ESSENTIEL

  • Le nombre de morts causées en Chine continentale par le nouveau coronavirus a déjà fait près de 1.900 morts, au dernier bilan ce mardi.
  • Le nombre de contaminations en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao), a grimpé mardi à 72.300. Ailleurs dans le monde, environ 900 personnes contaminées ont été recensées dans une trentaine de pays et territoires.
  • Mais l'OMS s'est voulue rassurante lundi: en dehors de la province chinoise du Hubei, épicentre de l'épidémie, la maladie Covid-19 «touche une très petite proportion de la population» et son taux de mortalité n'est pour l'heure que d'environ 2%.

VIDEO 

A LIRE AUSSI

 

3h15: Les premiers passagers du Diamond Princess quittent le navire

Des passagers du paquebot Diamond Princess où plus de 540 cas de contamination au coronavirus ont été constatés, ont commencé à quitter le navire mercredi, après 14 jours de quarantaine au Japon, a constaté une journaliste de l'AFP.

Quelque 500 passagers ne présentant pas de symptômes, dont les tests se sont révélés négatifs et qui n'ont pas eu de contact avec des personnes porteuses du virus, devaient débarquer pendant la journée, selon le ministère japonais de la Santé.

2h45: Des centaines de passagers du Diamond Princess s'apprêtent à sortir

Des centaines de passagers en quarantaine du paquebot Diamond Princess s'apprêtaient mercredi dans l'inquiétude à quitter le navire après avoir enduré 14 jours de confinement à bord. Seuls ceux dont le test se sera révélé négatif et n'auront pas été en contact proche avec un cas positif seront alors autorisés à quitter le Diamond Princess.

Ce bateau de croisière à quai à Yokohama, dans la banlieue de Tokyo, a vu depuis début février le nombre de personnes contaminées se multiplier à bord. Elles étaient au moins 542 mardi, plaçant le Japon sous le feu des critiques sur la gestion de la quarantaine.

23h50: Le bilan dépasse les 2.000 morts

Le bilan de l'épidémie a atteint 2.000 morts en Chine, après que les autorités de la province de Hubei (centre), épicentre de la crise, ont annoncé mercredi 132 nouveaux décès. Dans son bulletin quotidien, la commission sanitaire de la province a également fait état de 1.693 nouveaux cas de contamination.

22h45: Apple pèse sur Wall Street

La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé mardi au retour d'un week-end prolongé, alors qu'Apple est devenue la première entreprise majeure à prévenir officiellement que l'épidémie du nouveau coronavirus allait affecter ses ventes. L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, a reculé de 0,56% pour finir à 29.232,19 points, lesté par le recul de près de 2% d'Apple.

20h53 : De retour en France, deux passagers du Westerdam assurent aller « très bien »

Un couple de retraités du Morbihan, qui effectuait une croisière à bord du paquebot Westerdam, dont une ex-passagère a été testée positive au nouveau coronavirus, a assuré mardi qu’ils allaient « très bien » mais avaient reçu pour consigne de rester chez eux.

« Nous sommes rentrés chez nous samedi soir, nous allons très bien, nous prenons notre température matin et soir, il n’y a aucun problème », a déclaré Martine Fuchs, qui vit à Larmor-Baden, près de Lorient (Morbihan), avec son mari. Interrogée sur les consignes qui leur ont été données par les autorités de santé à leur retour en France, elle répond : « On a simplement eu un message du ministère de la Santé qui nous a dit qu’il y aurait peut-être un cas et que ce serait bien que l’on reste chez nous pour protéger nos amis, de prendre notre température et de nous laver les mains ».

18h38 : La Russie interdit l’entrée sur son territoire aux Chinois

La Russie a annoncé mardi son intention d’interdire l’entrée sur son territoire aux ressortissants chinois à partir de jeudi, nouvelle mesure drastique destinée à enrayer la propagation de l’épidémie du coronavirus.

« L’entrée des ressortissants chinois via les frontières gouvernementales russes est suspendue à partir du 20 février pour les voyages de travail, les voyages privés, les études et le tourisme », a indiqué Tatiana Golikova, vice-Première ministre chargée de la Santé, citée par les agences russes.

18h15 : La Chine contrainte au forfait en Coupe Davis

La Chine a été contrainte de déclarer forfait pour sa rencontre de Coupe Davis face à la Roumanie prévue dans près de trois semaines en raison de l’épidémie de coronavirus qui frappe le pays, a annoncé mardi la fédération internationale de tennis (ITF).

La Chine devait jouer à Piatra Neamt, en Roumanie le 6 et 7 mars lors des éliminatoires du Groupe mondial 1, l’équivalent de la deuxième division mondiale du tennis. Pour expliquer ce forfait, l’ITF a évoqué sur Twitter « des restrictions accrues en réponse à l’épidémie actuelle de coronavirus ». La Chine rétrograde du coup dans le groupe mondial II de Coupe Davis.

17 h 15 : Sanofi va collaborer avec le ministère américain de la Santé sur un vaccin

Le groupe pharmaceutique français Sanofi a annoncé mardi qu’il s’associait au ministère américain de la Santé pour développer un vaccin contre le nouveau coronavirus.

Sanofi utilisera sa technologie de recombinaison de l’ADN pour « accélérer la mise au point d’un vaccin potentiel contre le Covid-19 », indique-t-il dans un communiqué.

Interrogé lors d’une conférence téléphonique, David Loew, vice-président exécutif et responsable de Sanofi Pasteur, a estimé pouvoir disposer d’un candidat vaccin « dans moins de six mois » et potentiellement entrer en essai clinique « dans environ un an à un an et demi ».

16 h 00 : Notre papier long sur l'évolution du coronavirus

 

14 h 00 : Xi Jinping remercie Emmanuel Macron pour le « soutien » de la France

Lors d’un coup de téléphone, le président français a déclaré que Paris avait fourni du matériel médical à la Chine et était prêt à poursuivre son assistance, selon la même source.

« A ce moment critique pour la Chine dans la lutte contre l’épidémie du coronavirus, vous nous faites à nouveau part de votre compassion et de votre soutien », a déclaré le président chinois.

13h48 : Quelques précisions sur le coronavirus

La pneumonie Covid-19 s’avère bénigne dans quatre cas sur cinq et mortelle dans seulement 2,3 % des cas, selon une vaste étude menée en Chine auprès de plus de 70.000 personnes.

La maladie est bénigne dans 80,9 % des cas, « grave » dans 13,8 % des cas et « critique » dans 4,7 % des cas. Les personnes âgées de plus de 80 ans sont les plus à risque, avec un taux de mortalité de 14,8 %. Les patients déjà atteints de maladies cardiovasculaires sont les plus menacés par une issue fatale, devant les diabétiques ou les personnes souffrant de maladies respiratoires chroniques ou d’hypertension.

Aucun décès n’est à déplorer parmi les enfants de moins de 10 ans, même si au moins deux nouveau-nés ont été contaminés dans le ventre de leur mère. Jusqu’à 39 ans, le taux de mortalité reste très bas, à 0,2 %, puis s’élève progressivement avec l’âge. Les hommes sont plus menacés que les femmes par une issue fatale (2,8 % contre 1,7 %).

13h31 : Plus que quatre patients hospitalisés en France

Sur les douze cas confirmés d’infection par le nouveau coronavirus en France, seules quatre personnes restaient hospitalisées mardi, a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran lors d’un point presse.

« Aujourd’hui, sur les douze personnes initialement hospitalisées en France, il en reste quatre à l’hôpital encore positives au virus. Trois personnes hospitalisées à Lyon et une personne hospitalisée à Saint-Etienne », a précisé le ministre à l’issue d’une rencontre avec les représentants des personnels hospitaliers et des médecins libéraux. Il s’agit de quatre des six Britanniques contaminés fin janvier par un compatriote de retour de Singapour à l’occasion d’un séjour dans un chalet aux Contamines-Montjoie, dans les Alpes.

La ressortissante chinoise, fille du touriste de 80 ans décédé vendredi soir, est « guérie et ne présente plus aucun signe de virus », a-t-il ajouté, précisant que son rapatriement en Chine était en train d’être organisé. Un troisième cas positif a en revanche été diagnostiqué parmi les quatre ressortissants français à bord du paquebot Diamond Princess, en quarantaine au Japon. « Son état de santé n’est pas inquiétant », a précisé Olivier Véran, nommé dimanche soir ministre en remplacement d’Agnès Buzyn. Le passager « qui ne réside pas en France métropolitaine » n’a pas pour l’instant fait de demande de rapatriement. Les trois autres passagers français, dont l’un de 80 ans, sont hospitalisés au Japon.

13h29 : Singapour dévoile des aides financières de 4,2 milliards d’euros pour contrer le virus

Singapour a annoncé mardi des aides financières de 4,2 milliards d’euros pour amortir l’impact de l’épidémie du nouveau coronavirus, qui pèse déjà sur l’économie de la cité-Etat et pourrait l’entraîner vers la récession.

Singapour, l’un des deux principaux centres financiers en Asie avec Hong Kong, affiche 77 cas de personnes contaminées. C’est l’un des pays les plus touchés par le virus en dehors de la Chine où le Covid-19 a fait près de 1.900 morts et contaminé des dizaines de milliers de personnes.

« La durée et la gravité de cette épidémie et son impact sur l’économie mondiale ne sont pas encore clairs », a déclaré Heng Swee Keat, le ministre des Finances singapouriens en présentant mardi un budget assorti d’aides financières exceptionnelles. « Nous devons être préparés (…), d’autant que l’impact économique pourrait être pire que prévu », a-t-il ajouté.

13h12 : Xi Jinping remercie Macron pour le « soutien » de la France

Le président chinois Xi Jinping a remercié, ce mardi son homologue Emmanuel Macron pour « le soutien » de la France à la Chine, aux prises avec l’épidémie de pneumonie virale, a rapporté la télévision chinoise. Lors d’un coup de téléphone, le président français a déclaré que Paris avait fourni du matériel médical à la Chine et était prêt à poursuivre son assistance.

13 h 07 : Près de 500 personnes vont quitter mercredi le paquebot en quarantaine au Japon

Près de 500 passagers du Diamond Princess vont quitter mercredi le paquebot en quarantaine au Japon, après avoir reçu des résultats négatifs de tests au nouveau coronavirus, qui a infecté des centaines de personnes à bord, a annoncé un responsable du ministère de la Santé ce mardi.

« Le nombre exact (de personnes qui vont partir mercredi) varie encore, mais il sera d’environ 500 personnes », a-t-il déclaré à des journalistes. Quelque 3.700 passagers et membres d’équipage de 56 nationalités étaient initialement à bord du paquebot.

12 h 15 : Le Grand Prix Formule 1 du Vietnam maintenu malgré le coronavirus

Le Grand Prix de Formule 1 du Vietnam, organisé pour la première fois dans ce pays, se tiendra comme prévu le 5 avril à Hanoï, malgré l’épidémie de coronavirus, ont annoncé mardi les organisateurs de la course.

11 h 45 : Le Premier ministre cambodgien se défend de toute négligence

Le Premier ministre cambodgien, qui a autorisé un paquebot à débarquer des centaines de passagers en les acceuillant sans masque de protection, s’est défendu de toute négligence alors qu’une des croisiéristes a été diagnostiquée après-coup positive au coronavirus.

« Il fallait les aider, nous avions à faire face à une crise humanitaire », s’est-il justifié. « Avec cette histoire, on nous accuse d’avoir importé l’épidémie au Cambodge, mais aucun ressortissant cambodgien n’est infecté. » Le pays n’a à ce jour qu’un seul cas confirmé de coronavirus - un touriste chinois qui s’est rétabli depuis.

Après avoir été refusé par plusieurs pays asiatiques par peur de l’épidémie qui a déjà tué plus de 1.900 personnes essentiellement en Chine, le Westerdam avait pu rallier la semaine dernière le port de Sihanoukville au sud du Cambodge. Plus de 1.200 croisiéristes avaient débarqué les jours suivants, après avoir passé un rapide examen médical.

11 h 15 : 542 infectés sur le « Diamond Princess » au total
Avec les 88 nouveaux cas positifs supplémentaires, le total d'infectés sur le navire de croisière se porte à 542, a annoncé ce mardi le ministère japonais de la Santé.

10 h 45 : La Bourse de Paris s’inquiète du coronavirus et baisse

La Bourse de Paris a débuté en repli mardi (-0,45 %), inquiète des effets concrets du coronavirus sur les entreprises après un avertissement sur résultats d’Apple mettant en cause l’épidémie.

A 09H15, l’indice CAC 40 perdait 27,45 points à 6.058,50 points. La veille, il avait fini en légère hausse de 0,27 % en l’absence de Wall Street, fermée pour un jour férié lundi.

10 h 30 : A travers la planète, les quartiers chinois touchés par la panique

De San Francisco à Melbourne, les quartiers chinois des grandes mégapoles sont étrangement paisibles, désertés par des visiteurs qui ont cédé à la panique depuis l’apparition du nouveau coronavirus en Chine.

Même si l’épicentre de l’épidémie du Covid-19 se situe à plus de dix heures d’avion et que l’Australie ne connaît qu’une poignée de cas, la communauté chinoise est stigmatisée, comme un peu partout dans le monde, depuis l’apparition en Chine de ce virus qui a fait près de 1.900 morts.

A Melbourne, les rues sont donc étonnamment paisibles et même la danse du dragon du Nouvel An lunaire n’a pas réussi à attirer les foules.

Dans le quartier de Richmond à Vancouver, il est désormais aisé d’obtenir une table au restaurant de l’Empire des fruits de mer.

10 h 00 : 88 nouveaux cas positifs détectés à bord du Diamond Princess

Un nouveau lot de tests effectués sur 681 personnes à bord du paquebot Diamond Princess en quarantaine au Japon a révélé 88 cas positifs supplémentaires, a annoncé mardi le ministère japonais de la Santé.

Cela porte à 542 le nombre total de cas constatés sur ce navire immobilisé près de Yokohama (banlieue de Tokyo), sur 3.700 passagers et membres d’équipages initialement à bord. D’autres résultats de tests sont attendus ultérieurement.

09 h 30 : Londres va rapatrier « dès que possible » ses ressortissants du paquebot au Japon

Le Royaume-Uni va à son tour rapatrier « dès que possible » ses ressortissants à bord du paquebot Diamond Princess au Japon, où plusieurs centaines de cas de nouveau coronavirus ont été détectés, a annoncé ce mardi le ministère des Affaires étrangères.

Selon les médias, 74 Britanniques se trouvent sur le navire, à quai depuis le début du mois dans la baie de Yokohama près de Tokyo, après un test positif sur un croisiériste débarqué à Hong Kong. Il s’agit du principal foyer de contamination du nouveau coronavirus hors de Chine.

Les plus de 3.700 passagers avaient reçu l’ordre de rester dans leur cabine pendant deux semaines, mais cela n’a pas empêché la propagation du virus : au moins 454 personnes ont été contaminées, dont 99 cas révélés lundi.

8 h 30 : Risque de pénurie de tenues pour la centrale de Fukushima

La compagnie Tepco, qui gère le démantèlement de la centrale japonaise accidentée Fukushima Daiichi, dit craindre des retards d’approvisionnement en tenues de protection dont la production en Chine est affectée par le coronavirus.

« Nous avons pour le moment les stocks suffisants, mais il se peut que, pour certains vêtements particuliers, nous ayons des difficultés à nous les procurer auprès des fournisseurs habituels », a expliqué à l’AFP un porte-parole de Tokyo Electric Power (Tepco).

« Nous avons par exemple des tenues avec des poches transparentes laissant voir le badge d’identification des travailleurs ainsi que leur dosimètre (pour mesurer l’irradiation reçue) et il est possible que ces mêmes produits ne soient pas disponibles », a-t-il précisé.

Dans ce cas, Tepco prévoit d’utiliser en remplacement des combinaisons et vestes grand public achetées éventuellement dans le commerce. Chaque jour, il faut jusqu’à 6.000 vestes et combinaisons, différentes en fonction des tâches à effectuer.

8 h 00 : Des lutteurs chinois interdits d’entrée en Inde

Des lutteurs chinois, qui devaient participer aux Championnats d’Asie prévus à New Delhi cette semaine, se sont vus interdire l’entrée sur le territoire indien en raison de l’épidémie de coronavirus, a indiqué mardi un responsable de la compétition. « Ils ne viennent pas. Bien sûr, cela est en grande partie dû aux inquiétudes en termes de santé publique, l’épidémie de coronavirus est terrible », a déclaré à l’AFP le secrétaire adjoint de la Fédération de lutte d’Inde, Vinod Take.

7h35: Apple allonge la liste des entreprises perturbées

Apple n'atteindra pas ses objectifs de ventes ce trimestre à cause de l'épidémie du nouveau coronavirus, signe que le ralentissement de la production et de la consommation en Chine affecte de plus en plus sérieusement les grands groupes.

Le géant des technologies cite des difficultés d'approvisionnement en iPhones, fabriqués en Chine, et la demande pour ses produits alors que ses magasins sont fermés dans le pays.

Fin janvier, lors de la publication de résultats records grâce à une forte demande pour la gamme d'iPhone 11 sortie avant les fêtes, Apple avait déjà souligné que l'épidémie entraînait des incertitudes. Le groupe avait donc donné une fourchette de prévision de chiffre d'affaires pour son deuxième trimestre plus large que d'habitude, entre 63 et 67 milliards de dollars. Mais l'entreprise américaine n'envisage plus d'y parvenir, même si la production en Chine «commence à reprendre».

7h27 : Le directeur d’un hôpital de Wuhan meurt après avoir contracté le virus

Liu Zhiming, directeur du Wuchan Hospital, à Wuhan, est décédé ce mardi matin du coronavirus, indique le média américain CNN relayant une information de la commission « santé » de la ville de Wuhan. Liui Zhiming était neurochirurgien. Il est le premier directeur d’hôpital à mourir du virus dont l’épidémie est partie de Wuhan fin 2019.

7h20 : La Chine exempte des équipements médicaux de droits de douane

La Chine a annoncé mardi une exemption de droits de douane punitifs qu'elle imposait dans le cadre de sa guerre commerciale avec les Etats-Unis sur certains équipements médicaux américains importés, afin de mieux contrer l'actuelle épidémie de pneumonie virale.

Des équipements utilisés pour la transfusion de patients ou mesurer la pression artérielle seront ainsi exemptés de droits de douane à partir du 2 mars, selon une liste publiée par la Commission des droits de douane du gouvernement.