VIDEO. Quatre liseuses vendues de 79 euros à 279 euros pour ouvrir un nouveau chapitre au pied du sapin

LECTURE NUMERIQUE Même si on peut leur préférer le papier, les liseuses numériques ont de véritables avantages pour les transports et le voyage, et possèdent les atouts d’un cadeau techno idéal pour les amateurs de lecture

Christophe Séfrin

— 

Quatre liseuses numériques à offrir à Noël — 20 Minutes
  • Apparues il y a une dizaine d’années, les liseuses numériques ont leurs détracteurs (et amateurs), mais force est d’avouer qu’elles possèdent bien des avantages pour lire, notamment en déplacement.
  • En attendant le retour de la marque Bookeen avec sa nouvelle liseuse Diva, le marché reste partagé entre Amazon et ses liseuses Kindle et le libraire Kobo.
  • Idéal pour un cadeau de fin d’année ? 20 Minutes en a sélectionné quatre vendues de 79 euros à 279 euros.

Si l’on peut leur préférer (c’est notre cas) le livre de papier, les liseuses numériques ne manquent pas d’atouts. Particulièrement adaptées aux transports en commun et aux voyages, elles sont idéales pour ne pas s’encombrer d’ouvrages volumineux et parfois lourds. 20 Minutes en a sélectionné quatre à offrir à Noël.

La basique, sans se tromper : Kindle 2019, d’Amazon

Parfaite porte d’entrée dans l’univers de la lecture numérique, la Kindle d’Amazon reste une référence. Premier modèle d’une gamme qui a largement fait ses preuves et modèle le moins cher du marché, cet e-reader à écran de 6’’/15,2 cm trouvera sa place aisément dans n’importe quel sac.

Kindle, le modèle d'entrée de gamme d'Amazon, offre une bonne ouverture au monde du livre numérique.
Kindle, le modèle d'entrée de gamme d'Amazon, offre une bonne ouverture au monde du livre numérique. - AMAZON

Mesurant 160 x 113 x 8,7 mm pour 174 grammes, la discrète liseuse dispose d’une mémoire de 4 Go, bien suffisante pour stocker près de 3.000 d’ouvrages. Son interface propose de créer des espaces pour chacun de ses enfants sans interaction possible avec le magasin en ligne d’Amazon, empêchant ainsi toute possibilité d’achat non autorisée.

La Kindle d'entrée de gamme possède elle aussi un écran rétroéclairé.
La Kindle d'entrée de gamme possède elle aussi un écran rétroéclairé. - AMAZON

Contrairement à des modèles plus évolués, l’éclairage de la dalle à l’aide de 4 LEDs ne s’adapte pas automatiquement à l’éclairage ambiant. Et contrairement à des liseuses haut de gamme qui incorporent jusqu’à 25 LEDs, son uniformité laisse un peu à désirer. 79 euros.

L’étanche avec mode nuit : Libra H2O, de Kobo

Pour 100 euros de plus que la Kindle de base, l’éternel rival d’Amazon, Kobo, avance sa Libra H2O. L’écran de cette liseuse est un peu plus grand (7’’/17,8 cm), mais surtout mieux défini : 1680 x 1264 pixels.

La Libra H2O pèse 192 grammes.
La Libra H2O pèse 192 grammes. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Rétroéclairé, il dispose d’un mode nuit qui se dose automatiquement en fonction de la lumière ambiante. Bien pratique si l’on est insomniaque ou, plus simplement, lors d’un vol de nuit durant laquelle cette liseuse de faible encombrement (144 x 159 x 7,8 mm pour 192 grammes) trouve toute sa justification. Pour les grands voyageurs, sa mémoire de 8 Go (non extensible) saura satisfaire les plus boulimiques. Proposant un mode de lecture vertical ou horizontal, la Kobo Libra H2O est aussi étanche. Le but n’est évidemment pas d’aller lire avec elle au fond du grand bain mais bel et bien de la rendre résistante aux risques d’éclaboussure. 179 euros.

La grand écran, adaptée aux BD : Forma, de Kobo

La grande sœur de la Libra H2O de Kobo vaut d’abord pour la taille de son écran. Avec ses 8’’/20,32 cm (1920 x 1440 pixels), son confort de lecture est flagrant. Grande (160 x 177,7 x 8,5 mm pour 197 grammes), elle est à conseiller prioritairement aux personnes n’ayant pas une qualité de vue optimale, mais aussi aux amateurs de BD et de mangas qui apprécieront particulièrement leurs ouvrages en mode horizontal (mais en noir et blanc).

Forma, de Kobo
Forma, de Kobo - KOBO

Comme la Libra H2O, la Forma intègre le mode de lecture du constructeur. Sur une plage horaire à définir dans les paramètres, le rétroéclairage se teinte progressivement en orange afin de se conformer à l’évolution de la lumière du soleil. La lecture n’en est aux plus agréable. Si elle résiste à l’eau et à l’immersion, la Kobo Forma peut aussi subir quelques chocs. Signalons qu’en ce sens Kobo a ici astucieusement substitué à la dalle de verre habituellement apposée sur les écrans des liseuses un film plastique épais qui peut subir de légères torsions. 249 euros.

La rivale à capacité monstre : Kindle Oasis, d’Amazon

La version 2019 de la liseuse haut de gamme d’Amazon marche dans les pas de Kobo. Etanche comme les Libra H2O et Forma, elle s’équipe également d’un mode de lecture de nuit avec un rétroéclairage reposant, aux tonalités orangées. Il était temps, Amazon était en retard sur ce point.

La Kindle Oasis, une liseuse grand format qui n'a pas peur de se mouiller.
La Kindle Oasis, une liseuse grand format qui n'a pas peur de se mouiller. - AMAZON

Son écran de 7’’/17,8 cm (1680 x 1264 pixels) reste cependant d’une qualité légèrement en deçà par rapport à celui de sa concurrente directe, mieux défini, bien qu’en termes de contrastes ils jouent à jeu égal. Malgré une ergonomie agréable et une taille compacte (141 x 159 x 8,4 mm pour 188 grammes), on regrette la finition métallique de la coque qui, si elle respire la qualité et la solidité, reste un peu froide au contact des mains. Amazon propose trois déclinaisons de son Oasis en 8 Go, 32 Go et 32 Go Wifi et 4G (avec abonnement à vie). De quoi stocker des dizaines de milliers de livres. Une vie n’y suffira pas. 249 euros (8 Go) ; 279 euros (32 Go) et 339 euros (32 Go Wifi + 4G).

Quelques conseils pour la route

L’idée « d’emporter avec soi toute sa bibliothèque » comme le promettent les constructeurs reste un argument marketing pompeux, mais partir en congés avec une dizaine d’ouvrages dans la boîte (ainsi que ceux déjà lus, qui restent stockés) ne manque pas d’attrait et fait du sens. S’il faut tabler sur 1 Mo de mémoire pour 500 pages, ne faites pas de la capacité de votre future liseuse un critère d’achat primordial. Idem pour son autonomie (en général d’un mois à raison de 30 minutes de lecture par jour) qui ne varie guère d’un appareil à l’autre. En revanche, ne lésinez pas sur l’achat d’un étui de protection qui, à partir d’une quinzaine d’euros, évitera à l’écran de la liseuse de subir les outrages du temps…

Quant au tarif des livres numériques, il est légèrement en deçà de celui des livres de papier. Comptez par exemple 21 euros pour la version de l’excellent Les choses humaines de Karine Tuil, contre 14,99 euros pour sa version dématérialisée, ou 14,95 euros, contre 8,99 euros du dernier Largo Winch. Les œuvres tombées dans le domaine public (soit 70 ans après la mort de leur auteur), elles, sont gratuites.