Marseille : La marque de smartphones Wiko se sépare de 90 de ses salariés

ECONOMIE Comme annoncé il y a quelques mois, la marque marseillaise de smartphones Wiko a validé le départ de 90 de ses salariés, pour faire face à la concurrence chinoise

M.C.

— 

Un smartphone de la marque Wiko
Un smartphone de la marque Wiko — Anne-Christine Poujoulat AFP

Sale temps pour Wiko… Selon une information du site GoMet, 90 salariés de cette entreprise marseillaise de smartphones vont bientôt partir dans le cadre de la rupture conventionnelle collective sur la base du volontariat proposée par le groupe de téléphonie​.

L’entreprise basée à Marseille, qui compte 250 salariés, a décidé de couper dans ses effectifs face à la concurrence des marques chinoises qu’elle subit de plein fouet, comme l’écrivait Le Figaro​ dans un article publié en mars dernier. Pour rappel, au deuxième trimestre 2019, les Chinois Huawei et Oppo détiennent respectivement 18 % et 11 % des parts de marché de ventes mondiales de smartphones.