Accusée de racisme, la nouvelle campagne publicitaire de Dior avec Johnny Depp supprimée

PUB La vidéo publicitaire du parfum «The New Sauvage» a depuis été retirée de YouTube et du compte Twitter de la marque

H. B.

— 

Johnny Depp dans la nouvelle pub Dior pour le parfum
Johnny Depp dans la nouvelle pub Dior pour le parfum — Capture d'écran Youtube

A peine sorti, le nouveau parfum de Dior a déjà une odeur de scandale. La marque de luxe se retrouve au cœur d’une polémique après la diffusion de sa dernière campagne publicitaire pour promouvoir son parfum « The New Sauvage ». Partagée vendredi sur les réseaux sociaux, la vidéo qui met en scène l’acteur Johnny Depp a rapidement été qualifiée de raciste par de très nombreux internautes.

Dans la vidéo qui dure une dizaine de secondes, on voit Johnny Deep jouer de la guitare dans un paysage désertique de l’Utah (Etats-Unis) alors qu’un Amérindien danse en tenue traditionnelle. « Nous sommes la terre », dit l’acteur en voix off, avant que le nom de la fragrance ne s’affiche : « The New Sauvage », soit « Le nouveau sauvage ».

« Un authentique voyage au plus profond de l’âme autochtone dans un territoire sacré, fondateur et séculier. Plus à venir. Le 1er septembre », pouvait-on également lire sur la publication Twitter de Dior qui accompagnait l’extrait vidéo, et qui depuis a été retiré du compte Twitter de la marque, tout comme la vidéo qui a été rapidement supprimée de la plateforme YouTube.

Une campagne « colonialiste »

Les réactions indignées se sont multipliées sur Twitter depuis la publication de la vidéo. Certains utilisateurs du réseau social ont accusé la maison de luxe de « racisme ». D’autres ont accusé la marque Dior « d’appropriation culturelle ».

« Dior a annoncé son parfum à thème autochtone appelé « Sauvage » avec Johnny Depp comme porte-parole de ce parfum. Très colonialiste… », a tweeté un internaute. « Je suis furieuse de voir ma culture réduite à une tactique marketing éhontée », a écrit une autre internaute. « Cette gaffe marketing sera longtemps étudiée dans les écoles de commerce », a également tweeté un utilisateur du réseau social.

« C’est profondément offensant et raciste », a de son côté déclaré au Guardian Crystal Echo Hawk, la directrice d’une association de défense des Amérindiens. « Je ne sais pas comment quelqu’un en 2019 peut penser qu’une campagne comme celle-ci peut encore passer », a-t-elle ajouté.

La version longue de cette publicité, réalisée par Jean-Baptiste Mondino, a été mise en ligne il y a deux semaines sur YouTube. La marque de luxe avait également publié, le 23 août, une vidéo du making-of du tournage, insistant sur tous les Amérindiens impliqués dans la création de cette publicité. Comme pour anticiper une éventuelle polémique, à laquelle la marque de luxe n’a finalement pas pu échapper…