Microsoft: Les employés priés de supprimer Slack et d'utiliser la messagerie maison

CONCURRENCE Microsoft a fourni une liste des logiciels interdits d'usage pour ses employés

20 Minutes avec agence

— 

Les cofondateurs de Slack, Cal Henderson et Stewart Butterfield
Les cofondateurs de Slack, Cal Henderson et Stewart Butterfield — Richard Drew/AP/SIPA

Microsoft interdit à ses employés d’utiliser Slack. L’entreprise a fourni en interne une liste de logiciels à bannir de l’entreprise, dont la plateforme de communication professionnelle, concurrente directe de l’outil Microsoft Teams, et qui a fait une très belle entrée en Bourse ce vendredi.

Microsoft justifie cette décision par un argument de sécurité, rapporte Geekwire relayé par Numerama. « Les versions Slack Gratuit, Standard et Plus ne fournissent pas les contrôles requis pour protéger convenablement la propriété intellectuelle de Microsoft », expliquent les responsables de la firme dans le document.

Préférer l’outil maison au logiciel concurrent

Il est donc demandé aux employés de migrer leurs historiques de conversation et leurs fichiers partagés vers Microsoft Teams. Selon l’entreprise, le logiciel maison offre les « mêmes fonctionnalités ». Microsoft admet que la version Slack Entreprise convient aux exigences de cybersécurité, mais l’esprit maison doit prendre le dessus. La firme encourage donc ses employés à se séparer d’un « logiciel concurrent ».

Parmi les autres logiciels cités dans le message figurent Github, la plateforme collaborative dédiée aux développeurs, ou encore Grammarly, le correcteur orthographique. Microsoft met également en garde contre Google Docs (concurrent de la suite Office) ou Amazon Web Services, qui propose le même type de fonctionnalités que la plateforme de cloud sécurisé Microsoft Azure.