Bodyguard, l'application contre le cyber-harcèlement, plébiscitée par les élus LREM

CYBER-HARCELEMENT Aurore Bergé, porte-parole du groupe LREM, Sylvain Maillard ou encore la députée Laetitia Avia ont recommandé cette application française sur Twitter

H. B.

— 

Cyber-harcèlement. Illustration
Cyber-harcèlement. Illustration — TH DIGITAL ARTIST / PIXABAY

Après les people, Bodyguard vient désormais en aide aux politiques. Lancée il y a deux ans par un entrepreneur niçois, cette application contre le cyber-harcèlement utilise un algorithme qui permet à ses utilisateurs de supprimer les messages haineux et de bloquer les comptes malintentionnés. « L’IA du modérateur analyse les mots-clefs, les insultes et les caractères violents. Puis elle se préoccupe du contexte, de la grammaire, des fautes (…) et les supprime avant même que vous puissiez les lire », avait expliqué en novembre dernier à 20 Minutes Charles Cohen, le créateur de Bodyguard.

Cette application, jusque-là plébiscitée par de nombreux influenceurs, dont le chanteur Bilal Hassani, harcelé et menacé de mort sur les réseaux sociaux, a récemment séduit des personnalités politiques dont plusieurs députés de la République en Marche. Aurore Bergé, porte-parole du groupe LREM, Sylvain Maillard ou encore la députée Laetitia Avia ont recommandé cette application française sur Twitter.

Près de 27.000 utilisateurs

« Dites@FacebookFR@TwitterFrance, besoin d’un coup de main de@Bodyguard_app ? Cette application détecte propos offensants, y compris mal orthographiés, mais aussi ironie, moquerie, contextes etc. Son fondateur a 24 ans et il gère 26.000 comptes, sans vos budgets », a d’ailleurs tweeté la députée Laetitia Avia, en charge de la proposition de loi contre les propos haineux en ligne.

Disponible sur Twitter, Youtube et Twitch, cette application qui compte près de 27.000 utilisateurs est pensée pour être un "garde du corps numérique". « Il y a très peu de façon de contourner l’intelligence artificielle, on ne compte qu’une marge de 2 % d’erreurs », avait indiqué le concepteur de l’application à 20 Minutes.