Intelligence artificielle: Google vous permet de jouer comme Jean-Sébastien Bach

AI Pour l’anniversaire de la naissance de Jean-Sébastien Bach, ce 21 mars, Google met l’intelligence artificielle au service de votre talent et vous permet de jouer comme le compositeur

Christophe Séfrin

— 

Le Doodle de Google se met au tempo de Jean-Sébastien Bach les 21 et 22 mars 2019.
Le Doodle de Google se met au tempo de Jean-Sébastien Bach les 21 et 22 mars 2019. — CAPTURE
  • Le 21 mars 1685 naissait Jean-Sébastien Bach, le père des Variations Goldberg.
  • 354 ans plus tard, Google convoque l’intelligence artificielle au pupitre pour vous aider à jouer comme le compositeur.
  • Durant deux jours, il suffit de se rendre sur la home page de Google et d’improviser.

Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans… Le 21 mars 1685 naissait Jean-Sébastien Bach. Pour fêter l’anniversaire du compositeur des Variations Goldberg, Google met en action ses serveurs et vous permet de jouer depuis votre ordinateur comme le grand Jean-Séb. Pour cela, rendez-vous les 21 et 22 mars sur le Doodle de Google (le logo au centre de la page d’accueil du moteur de recherche). Pour ces deux jours, il devient interactif… et même intelligent.

306 œuvres passées au crible

Après avoir cliqué dessus apparaît une petite animation, suivie d’une portée. Attention, pression : cette fois, le compositeur, c’est vous !

Il suffit de placer les notes sur la portée et de laisser l'intelligence artificielle travailler.
Il suffit de placer les notes sur la portée et de laisser l'intelligence artificielle travailler. - CAPTURE

 

Placez quelques notes selon votre inspiration. A chaque note est joué le son correspondant. Cela permet d’entamer l’ébauche d’une composition cohérente. Au bout de la portée, appuyez sur le bouton virtuel nommé « Harmonize ». Dès lors, l’intelligence artificielle et le machine learning entrent en œuvre pour accommoder votre petite compo au goût de Jean-Sébastien Bach. Constat après quelques essais : on peut vite obtenir un résultat (presque) digne d’éloges ! Pour arriver à pareil exploit, Google affirme avoir travaillé durant trois ans et passé au crible 306 œuvres du compositeur afin de pouvoir générer de la musique qui possède sa « signature ».

Bach après Schubert, Google après Huawei

Astuce, il est possible pour aller plus loin de modifier à l’aide de deux petites touches en bas de l’écran le BPM de votre morceau (soit son rythme à la minute). Bonus caché : si vous cliquez sur l’ampli de scène en bas, à droite, votre petite musique abandonne sa tonalité très Bontempi et clavecin pour prendre une tournure beaucoup plus rock ! De quoi s’amuser au moment de la pause-café au bureau, ou avec ses enfants pour une initiation à la musique classique. Dès ce week-end, le Doodle Bach de Google demeurera disponible sur le site www.google.com/doodles.

Reste que l’intelligence artificielle semble en pincer de plus en plus pour la grande musique. En février, Huawei avait mis à profit l’AI pour achever, à l’aide de son smartphone Mate 20 Prola Symphonie inachevée n°8 de Schubert !

Avec deux mouvements supplémentaires, l’œuvre était ainsi passée de 27 à 48 minutes et jouée sur scène, à Londres.