Google Docs: Une plateforme de cyber-harcèlement parfaite pour les jeunes

MODÉRATION Les documents de la plateforme de Google échappent à la surveillance des parents et ne sont pas revus par des modérateurs

20 Minutes avec agence

— 

Capture d'écran de l'application Google Docs
Capture d'écran de l'application Google Docs — DR

Google Docs, nouveau lieu privilégié du cyber-harcèlement chez les jeunes ? Une étude, menée par l’application de contrôle parental en ligne Bark, a recensé au moins 60.000 cas de cyber-harcèlement entre enfants sur la plateforme de travail collaboratif.

Les enfants se serviraient de l’outil de travail à distance pour tenir toutes sortes de propos au sein d’un groupe soigneusement constitué, ou y élaborer des tactiques de harcèlement, rapporte Slate. Avec l’effacement du document, l’ensemble des contenus disparaît dès que les auteurs le souhaitent.

Pas de modération

Les jeunes utiliseraient ainsi Google Docs pour échapper à la surveillance des parents. De plus, aucune équipe de modération ne surveille les contenus. Il suffit donc aux jeunes de créer un document sur la plateforme et de le partager à qui ils souhaitent pour pouvoir communiquer sans aucun contrôle.

Cette utilisation détournée de Google Docs durerait depuis un certain temps. En 2017, une internaute racontait déjà sur Twitter avoir été invitée par accident au sein un groupe d’ados qui utilisaient l’outil pour classer leurs amis. Un cas typique de cyber-harcèlement, qui peut avoir de graves conséquences sur les victimes : insomnies, crises d’angoisse et même suicide, rappelle Presse Citron.