Justice et cyber-harcèlement, le combat d’une époque

JUSTE UN DROIT Le podcast de «20 Minutes» revient sur la ligue du lol, et le traitement des violences en ligne par la Justice

Romain Gouloumes

— 

Le harcèlement en ligne n'est reconnu comme un délit que depuis quelques années.
Le harcèlement en ligne n'est reconnu comme un délit que depuis quelques années. — Tero Vesalainen/Getty Images
  • Le harcèlement en ligne est reconnu comme un délit depuis 2014. Un cyber-harceleur encourt jusqu’à trois ans de prison et 45 000 € d’amende.
  • Le sujet est particulièrement brûlant après les révélations sur les pratiques de la ligue du lol, un groupe Facebook de journalistes et communicants qui harcelait des femmes en ligne.
  • Les plateformes en ligne, Twitter en tête, sont souvent pointées du doigt pour leur manque de réactivité et d’implication dans la lutte contre les violences 2.0.
  • Dans ce nouvel épisode, le podcast «Juste un droit» s’intéresse au fonctionnement de la Justice vis-à-vis de cette nouvelle forme de harcèlement.

Le harcèlement n’a plus de frontières. Considéré comme un délit depuis 2014, le cyber-harcèlement touche une part non négligeable de Français, les plus connectés en premier : d’après un sondage Ifop pour France Info, 22 % des jeunes majeurs disent avoir été la cible de harcèlement en ligne.

Le sujet a pris une dimension supplémentaire avec les révélations sur la ligue du lol, en février 2019. Derrière ce groupe Facebook, des hommes, pour beaucoup journalistes ou communicants. Entre 2009 et 2013, ils auraient harcelé, notamment sur Twitter, plusieurs femmes en toute impunité.

La loi punit ce type d’agissements d’une peine maximale de trois ans de prison et 45 000 euros d’amende. Mais encore faut-il mettre la main sur les auteurs d’attaques sexistes, racistes, trolling… C’est pourquoi « Juste un droit » a invité à son micro Lucille Rouet, secrétaire nationale du syndicat de la magistrature et juge des enfants à Paris, et Eric Morain, avocat au Barreau de Paris habitué des affaires de cyber-harcèlement.

Ensemble, avec Romain Gouloumès et Hélène Sergent, journaliste police-justice de 20 Minutes, ils décortiquent le fonctionnement de la Justice 1.0 face à des méfaits résolument 2.0.