CES 2019 Las Vegas: La start-up alsacienne Inman veut vous faire faire des économies sous la douche

ECOLOGIE Grâce à ces Alsaciens, plus besoin de laisser couler l'eau sous la douche pour qu'elle soit à la bonne température...

Alexia Ighirri

— 

CES 2019 Las Vegas: La start-up alsacienne Inman veut vous faire des économies sous la douche
CES 2019 Las Vegas: La start-up alsacienne Inman veut vous faire des économies sous la douche — INMAN
  • La start-up Inman, basée dans le Bas-Rhin, présentera cette semaine au CES Las Vegas son mitigeur de douche électronique qui permet de faire des économies.
  • Ses gérants, Gilles Chantelot et Cédric Arbogast, ont innové pour permettre aux premières gouttes d'eau de la douche d'être à la bonne température et pour que son débit soit optimal.

Cette semaine, ils se jettent dans le grand bain du CES Las Vegas. Bien que leur truc c’est la douche. Avec leur start-up Inman, basée à Wingersheim, au nord de Strasbourg ( Bas-Rhin), Gilles Chantelot et Cédric Arbogast iront présenter Insens, leur système de mitigeur innovant et écologique au salon de la tech.

Ces deux amis d’enfance trentenaires « ont commencé à bricoler dans le garage pour avancer techniquement » sur la solution qu’ils avaient imaginé, raconte Gilles Chantelot. Celle qui vous permet d’avoir une eau chaude à souhait dès la première goutte d’eau sous votre douche. « On est parti d’un constat : on est obligé d’attendre l’eau chaude dans le robinet ou sous la douche, et cela fait gaspiller au final des litres d’eau pure, potable. Il n’y avait pas grand-chose qui existait. C’était un problème éthique et technique », poursuit-il.

« Remettre de l’intelligence »

Au terme d’un an de développement, les deux hommes ont déposé leur brevet fin 2016. « Il n’y avait eu aucune évolution sur le mitigeur pendant 15 ans », indique le Bas-Rhinois. Avec Cédric Arbogast, ils ont ainsi mis au point un mitigeur électronique, dont le système comprend plusieurs fonctionnalités. Une façon de « remettre de l’intelligence » sous la douche.

La première fonction répond ainsi à la problématique de l’eau chaude. Et ce, grâce à un système de récupération de l’eau et qui est stockée au plus près du mitigeur. La température peut se régler, en fonction des profils d’usagers, via le mitigeur. Au rayon des fonctions hydroéconomiques (temps de la douche, volume, etc.), ce dernier permet de gérer le débit.

Le débit intuitif en option aussi

« La pression est généralement réglée pour l’ensemble d’un habitat. Il est souvent excessif en ce qui concerne la douche, explique Gilles Chantelot. Mais on laisse toujours la possibilité de le booster pendant de courtes durées. Parce qu’on veut conduire les personnes à faire des économies mais sans réduire leur confort. Les inciter sans obliger. »

En prime, la fonctionnalité du débit intuitif : si les capteurs ne détectent plus de présence sous le pommeau de douche, l’eau se réduit ou se coupe.

Le secteur de l’hôtellerie ciblé

Les économies d’eau peuvent aller jusqu’à 70 % si toutes les fonctionnalités du système sont actionnées, selon Inman. « La douche, c’est un quart de la consommation total d’un habitat, chiffre encore son PDG. Pour une famille de quatre personnes, c’est 300 euros d’économies par an en eau et facture énergétique. »

Plus encore que les particuliers -d’autant que son produit est haut-de-gamme (2.390 euros et 2700 euros selon les versions)- Inman cible notamment le secteur de l’hôtellerie, gros consommateur puisque « dans une chambre d’hôtel on consomme trois fois plus que chez soi ».