Le youtubeur Ryan, 8 ans, gagne 22 millions de dollars par an en déballant des jouets

MINI-MILLIONNAIRE Cet enfant américain teste des jouets sur une chaîne gérée par ses parents...

Philippe Berry

— 

Le youtubeur Ryan, 8 ans, de la chaîne Ryan ToysReview.
Le youtubeur Ryan, 8 ans, de la chaîne Ryan ToysReview. — RYAN TOYSREVIEW

PewDiePie qui ? Le nouveau roi de YouTube s’appelle Ryan, et il a 8 ans. Cet enfant américain est en tête des youtubeurs les plus riches, selon un classement de Forbes. Avec sa chaîne Ryan ToysReview, gérée par ses parents, il a généré 22 millions de dollars en un an (juin 2017-2018), presque exclusivement en recettes publicitaires. Un succès qui n’est pas sans controverse, alors qu’il existe un énorme vide juridique autour du travail des enfants sur le Web.

Les chiffres donnent le vertige. La chaîne Ryan ToysReview, lancée en 2015 alors qu’il n’avait que 4 ans, c’est :

  • 26 milliards de vues, soit la 3e chaîne la plus populaire de YouTube derrière la société de production de Bollywood T-series et le catch américain de la WWE.
  • 17 millions d’abonnés.
  • 1 225 vidéos d’une douzaine de minutes mises en ligne quotidiennement.

Le golden ticket d’une vidéo virale

Le grand déballage de l'« unboxing » fascine les internautes depuis les débuts du Web. Après les gadgets high-tech, la tendance a pris d’assaut l’industrie du jouet, et ses stars sont des enfants, transformés en « influenceurs ». Rien ne démarque vraiment Ryan et sa chaîne, qui avaient connu des débuts modestes. Jusqu’à cette vidéo dans laquelle il découvre une centaine de jouets de la franchise de Disney Cars dans un œuf géant.

Mise en ligne quelques mois après le lancement de la chaîne, elle devient virale et approche aujourd’hui du milliard de vues. La mère de Ryan quitte alors son poste de professeur de chimie pour se consacrer à plein temps à la chaîne. Avec 17 millions d’abonnés, Ryan n’est même pas dans le top 50 des youtubeurs les plus populaires. Mais ses parents compensent par un rythme infernal, avec 1 225 vidéos mises en ligne en 1 358 jours, soit près d’un clip quotidien.

Vide juridique sur le travail des enfants

Dans une interview à TubeFilter, en 2016, sa mère assurait qu’ils filmaient principalement les vidéos le week-end, pour ne pas perturber le rythme scolaire de Ryan. Et jure que c’est l’enfant qui, en regardant d’autres vidéos d’unboxing, lui a demandé pourquoi il n’était pas sur YouTube.

Les vidéos de Ryan ont une proportion très élevée de dislikes et de commentaires négatifs, de nombreux internautes estimant qu’il s’agit d’exploitation parentale. Au Texas, le travail des enfants dans l’industrie cinématographique est très encadré, mais il existe un vide juridique sur le Web quand il s’agit d’une entreprise familiale. Tant que l’enfant n’est pas mis en danger, le nombre d’heures n’est pas limité.