VIDEO. Notre crash test impitoyable de l’enceinte outdoor Clip 3 de JBL

EXTREME Revendiquant fièrement son étanchéité et sa résistance aux chocs pour moins de 60 euros, l’enceinte Clip 3 de JBL mérite-t-elle de vous suivre en vacances ? « 20 Minutes » lui a fait subir ses tests impitoyables…

Christophe Séfrin

— 

L'enceinte JBL Clip 3 prête à se mouiller cet été.
L'enceinte JBL Clip 3 prête à se mouiller cet été. — JBL
  • Rando, canoë, plage, piscine… rien de telle qu’une enceinte étanche et solide pour barouder tout l’été en musique.
  • La nouvelle Clip 3 de JBL est une enceinte Bluetooth ultraportable qui veut trouver sa place dans votre sac à dos.
  • A l’aide de sa batterie de tests homologuée, « 20 Minutes » l’a mise à rude épreuve et vous dévoile son verdict.

Bienvenue dans le labo d'essais de 20 Minutes pour soumettre à une batterie de tests impitoyables, l’ enceinte outdoor​ Clip 3 de JBL. Clip, Clip 2, Clip + et maintenant Clip 3 : depuis 2014, JBL confie aux baroudeurs peu soigneux ses petites enceintes Bluetooth passe-partout supposées résister à presque tous les outrages.

Le Clip 3 de JBL est proposée en 12 coloris.
Le Clip 3 de JBL est proposée en 12 coloris. - JBL

 

Lancée à 59,99 euros et disponible dans douze coloris, la petite dernière mérite-t-elle de nous accompagner en vacances ?

Test de la glissade : relevé haut la main

Préalable à des essais beaucoup plus poussés, ce test permet de déterminer si l’enceinte peut résister à une chute douce. Appliqué sur un support dont le degré d’inclinaison a été spécialement développé, l’essai se déroule dans des conditions réelles d’utilisation… et se solde par une franche réussite. La petite enceinte (137 x 97 x 46 mm pour 220 g) se relève de son test sans broncher.

Test de l’accrochage : elle ne lâche rien

Comme ses aînées, la Clip 3 dispose d’un petit mousqueton pour l’accrocher partout. Cette fois, il fait partie intégrante de l’enceinte en la cerclant et participe à son joli design. Malgré les mouvements violents et secousses que nous avons infligés à la Clip 3, le mousqueton a toujours tenu bon et ne s’est jamais ouvert. On peut donc raisonnablement penser qu’il est difficile de perdre l’enceinte lorsque l’on a pris soin de l’accrocher comme il faut.

Test du lancer : elle se relève (presque) toute seule

Pouvant passer de main en main lors d’une rando ou d’une soirée, la Clip 3 peut malheureusement finir sa course par une chute tragique si elle est mal réceptionnée. Peut-elle y résister ? Savamment mis au point, notre test portant sur un lancer de 5 à 10 mètres en salle confinée n’a pas entamé sa résistance. Mieux : après s’être gamellée lamentablement, la Clip 3 a continué à diffuser de la musique comme si de rien n’était.

Test de l’immersion : elle sait nager

A la norme IPX 7, la Clip 3 est supposée pouvoir résister à une immersion jusqu’à 30 minutes sous un mètre d’eau. Sans lui infliger de tels sévices, nous avons néanmoins vérifié les facultés aquatiques de la petite enceinte. Bonne nouvelle : elle sait nager.

>> A lire aussi : Normes IP67 et IP68: Votre smartphone est-il vraiment bien protégé contre l’eau (à lire avant de plonger)?

Lâchée dans l’eau, la Clip 3 remonte instantanément à la surface et fait la planche. N’opposant que peu de résistance si on l’enfonce sous la surface de notre bassin de test, l’enceinte perd cependant ses moyens et interrompt toute diffusion musicale. Il y a une logique à cela cependant : la transmission Bluetooth ne peut s’effectuer sous l’eau. Cette coupure momentanée du son ne peut donc pas lui être reprochée.

Bonne pour le service ? Oui. Reste à évoquer la qualité acoustique de la Clip 3. L’enceinte manque cruellement de basses, mais propose malgré tout un son très honorable.

>> A lire aussi : Les 5 règles d’or pour choisir son enceinte nomade avant l'été

Qui plus est, il est possible de pousser le volume sans qu’elle sature. Pas de quoi ambiancer une soirée, mais au moins nous accompagner durant nos virées.