Google: Les sites trop lents sur mobile seront déclassés

REFERENCEMENT Ce dispositif de déclassement, qui existe déjà sur ordinateur, va être étendu aux appareils mobiles…

20 Minutes avec agence

— 

Illustration de lycéens sur leur smartphone.
Illustration de lycéens sur leur smartphone. — S.POUZET/SIPA

Le référencement Google est l’une des principales préoccupations des sites Internet et de ceux qui les gèrent. Et pour cause, un bon placement garantit un nombre de visites plus important.

>> A lire aussi : VIDEO. En modifiant l’algorithme de Facebook, Mark Zuckerberg veut-il vraiment notre «bien-être»?

Mais le géant américain modifie régulièrement son algorithme pour restreindre ses critères. Google a annoncé ce mercredi que les sites qui mettent trop de temps à s’afficher sur un appareil mobile seront automatiquement déclassés, rapporte Numerama.

Le contenu prime toujours

Cette nouvelle mise à jour porte un nom évocateur : « speed update ». La vitesse de chargement d’un site sur mobile – smartphone ou tablette – est désormais l’un des critères prépondérants dans les résultats de recherche. A noter que ce dispositif existe déjà pour les ordinateurs depuis près de huit ans.

>> A lire aussi : Google veut rendre moins visibles les médias russes RT et Sputnik

Google a tenu à rassurer les responsables de sites internet : « La mise à jour "speed update" n’affectera que les pages qui offrent l’expérience la plus lente aux utilisateurs et ne concernera qu’un faible pourcentage des requêtes. L’intention de la requête de recherche est toujours un signal très fort, donc une page lente peut toujours avoir un rang élevé si elle a un contenu important et pertinent. »

Une entrée en vigueur en juillet 2018

Il ne s’agirait finalement que d’un indicateur supplémentaire, dont les gestionnaires de pages et hébergeurs devront tout de même tenir compte. La mise à jour sera en place au mois de juillet 2018, de quoi laisser à chacun le temps d’optimiser son site.

La liste complète des critères pris en compte par Google n’a jamais été publiée. Mais les spécialistes préconisent entre autres d’employer une connexion sécurisée.