Côte d'Azur: L'application Lpliz fait ouvrir les yeux sur le handicap invisible

TECHNOLOGIE La plateforme « d’entraide et de bienveillance » aide les personnes dont la différence est invisible…

Mathilde Frénois

— 

Plus de cent personnes ont déjà téléchargé l’application Lpliz, qui vient en aide aux personnes dont le handicap est invisible.

Plus de cent personnes ont déjà téléchargé l’application Lpliz, qui vient en aide aux personnes dont le handicap est invisible. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Quand Léna chausse ses skis, son handicap ne se voit pas. Pourtant, cette adolescente de 15 ans a besoin d’aide. Pour porter ses planches, attraper les perches des remontées mécaniques et se relever après une chute. Afin d’aider Léna à dévaler les pentes sans difficulté, son père Daniel Tinmazian a imaginé une plateforme « d’entraide et de bienveillance ». Sa start-up Lpliz a pour objectif de faire ouvrir les yeux sur le handicap invisible.

« Quand je disais aux pisteurs qu’il fallait l’aider, on me répondait : “Mais lâchez votre fille”, se rappelle-t-il. Avoir un handicap qui ne se voit pas, c’est faire face aux réflexions. Et ce qui est valable pour le ski, l’est à l’école, à la danse, au travail, dans le bus. » Le 8 décembre, après avoir levé près de 15.000 euros grâce au financement participatif, Daniel Tinmazian a lancé l’application Lpliz.

Bientôt un label

Sur cette plateforme, la personne handicapée précise l’activité qu’elle pratique et les aides dont elle pourrait avoir besoin. « Les gens aux alentours reçoivent une notification qui signale sa présence, détaille-t-il. Ils seront sensibilisés et ainsi plus attentifs. » Et peut-être davantage enclins à aider.

Gratuite, l’application disponible sur Google Play compte déjà une centaine d’utilisateurs. Mais Daniel Tinmazian envisage déjà son intégration à des établissements qui deviendront « labellisés » : « Pour des stations, des parcs d’attractions, des hôtels, ce sera l’assurance que le personnel est bienveillant et informé », espère-t-il.