Bordeaux: La ville pourrait accueillir la Robocup, coupe du monde de foot de robots, en 2020

ECONOMIE La filière robotique régionale est très dynamique et la Région, en charge du développement économique, prépare une candidature pour accueillir la Robocup, dont l'épreuve reine est une compétition mondiale de footbbal robotique, en 2020...

Elsa Provenzano

— 

La dernière Robocup s'est tenue en juillet à Nagoya. Bordeaux va être candidate en 2020.
La dernière Robocup s'est tenue en juillet à Nagoya. Bordeaux va être candidate en 2020. — Reiri Kurihara/AP/SIPA
  • La Région veut se porter candidate pour que la Robocup 2020, compétition de football robotique, se tienne à Bordeaux.
  • Ce serait une vitrine pour les savoir-faire de la filière régionale.
  • Les acteurs régionaux tiendront un village robotique au sein du salon européen de l’Education du 17 au 19 novembre à Paris.

« A Nagoya l’été dernier, la Robocup a été remportée pour la deuxième fois par une équipe régionale, souligne Bernard Uthurry, vice président du Conseil régional en charge de l’économie. La compétition se tiendra en 2018 à Montréal et en 2019 à Sydney alors on se dit pourquoi pas à Bordeaux en 2020 ? ».

>> A lire aussi : VIDEO. Une équipe bordelaise en lice pour la Coupe du monde de football robotique

La candidature bordelaise, portée par la Région et ses partenaires, serait bien perçue selon les premiers échos relayés par l’élu et ce serait une occasion de donner plus de visibilité à la filière robotique régionale. Celle-ci organise un village robotique au salon européen de l’éducation, du 17 au 19 novembre, à Paris permettant d’avoir un aperçu des savoir-faire régionaux et de la Robocup.

40.000 visiteurs 

C’est l’équipe Rhoban, menée par le Laboratoire bordelais de recherche en informatique de l’Université de Bordeaux et Bordeaux INP qui s’est illustrée pour la deuxième fois en remportant la finale de la catégorie humanoïde KidSize le 30 juillet dernier, au Japon. L’objectif officiel de la Robocupsoccer, l’épreuve reine de la Robocup, est que des robots battent des joueurs de foot d’ici 2050.

>> A lire aussi : Lyon espère accueillir la Robocup 2016

La précandidature pour l’organisation de la Robocup 2020 sera déposée au premier trimestre 2018 et le document final sera envoyé mi-avril. Après 21 ans d’existence, la RoboCup est devenue la compétition de robotique la plus prestigieuse au monde. Elle rassemble, aujourd’hui 45 pays, 450 équipes, 3 500 participants et plus de 40.000 visiteurs. Au-delà de la compétition de football, des champs comme le sauvetage lors de catastrophes, la logistique dans l’industrie et l’assistance domestique font aussi l’objet d’explorations robotiques.

Une promotion pour la Robocup Junior auprès des collèges et lycées a déjà commencé, en accord avec le rectorat. Le coût de l’organisation de l’événement serait de l’ordre de 2 millions d’euros.

La région à la pointe en cobotique

En Nouvelle-Aquitaine, une centaine d’entreprises structurent la filière, principalement active dans le domaine de la cobotique, c’est-à-dire la robotique collaborative. Elle consiste à assister l’homme, en le soulageant de certaines tâches qui peuvent être mécanisées. « Il s’agit d’améliorer la compétitivité des entreprises, sans éliminer l’humain de la boucle », précise Marco Calcamuggi, président du cluster Aquitaine Robotics et dirigeant de Robotics Industry.